Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de mai 2018, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011(dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largementles €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de mai 2018 atteignaient €1690. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales : pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
mai 2018 : 1717 € récoltés

1717 €

Un avis important à nos lecteurs et donateurs

Nous avons beaucoup de difficultés actuellement avec notre compte bancaire en France donné comme une des voies pour nous faire parvenir des dons de soutien. Nous avions ouvert ce compte en 2010 essentiellement pour l'encaissement des chèques qui nous étaient adressés ; parallèlement, bien entendu, les donateurs pouvaient y faire des virements. Depuis deux ans, la pratiques des dons par chèque en France a décru vertigineusement, pour attreindre aujourd'hui une part infime de nos donations. Ces deux situations justifient que nous recommandions avec la plus grande insistance à nos donateurs de ne plus utiliser ce compte bancaire français pour leurs virements (et, s'ils le peuvent, d'éviter les chèques).

Les virements bancaires entre pays de l'“espace européen” se faisant sans aucun frais spécifique de plus qu'entre deux banques d'un même pays, nos donateurs peuvent en toute sécurité et sans aucun frais spécifique adresser leurs virements à notre banque en Belgique, à Liège.

Il s'agit de la banque Nagelmakers (ex-Delta Llyod), à notre compte Euredit SPRL : IBAN BE05 1325 0372 4475 • SWIFT/BIC • BNAG BE BB.

(Bien entendu, Paypal reste évidemment utilisable en permanence aux conditions habituelles.)

Nous remercions nos lecteurs de prendre note de ce changement important et les prions de nous en excuser.

Nos dernières parutions

Ouverture libre

“D.C.-la-folle” : la fureur de Dieu   23/05/2018

• Symboliquement, plusieurs interventions du secrétaire d’État Mike Pompeo marquent la tentation irrésistible des USA d’affirmer sur le monde entier son hégémonisme évidemment d’origine divine. • Pompeo a la gueule de l’emploi : celle d’un capo de Cosa Nostra (crime organisé US). • Le symbole est bien celui d’un simulacre d’“empire“,corrompu jusqu’à la moelle, convaincu d’agir au nom de l’onction divine qui est à son origine. • A cet égard, l’hypomaniaque-narcissique Trump est le président le plus légitime qu’on puisse imaginer.

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Errol Flynn et les destins glorieux du général Custer   22/05/2018

On l’a adoré ce film, parce qu’ils vont volontaires vers la mort, et qu’on les voit enfin se faire massacrer. On l’a adoré parce que les parques filent bien le destin du phénomène, dès l’arrivée à West Point, avec aussi la nomination factice et le rabbit foot. Enfin on l’a…

Bloc-Notes

$21 000 000 000 000 ? Abracadabra...   22/05/2018

• Il faut sans cesse y revenir et y revenir, pour se convaincre décidément que le Pentagone est une chose hors du temps et des forces courantes, un peu comme les pyramides, comme une Atlantide invertie ou comme le Mordor. • Ainsi des chiffres, toujours eux : avec le Pentagone, ils atteignent des proportions se réfèrant à des mystères hors du courant de l’humanité. •  Le sujet concerne ici le mythique audit du Pentagone derrière lequel l’on court depuis sa fondation en 1941 pour pouvoir percer le mystère de 21 000 $milliards non comptabilisés.

Brèves de crise

Les Kalibr et le trou de souris   22/05/2018

Ouverture libre

Intifada, la secousse qui chasse le sommeil   21/05/2018

• Article du 21 mai 2018. • De la marche sublime du “Régiment Immortel” à Moscou aux combats dans les pays arabes, de Gaza au Maroc, une bataille commune contre l'insupportable. • Contribution de Badia Benjelloun.

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) Trump (1)
FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Les âmes de Verdun
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Faits et commentaires

Éloge de l’incertitude   21/05/2018

• Rengaine depuis quelques années, et chaque fois avec un “cette fois, cela atteint un niveau jamais vu, jamais il n’y en eut autant...” : nous voulons parler des crises en cours, qui se déroulent parallèlement, s’entremêlent, s’influencent, se compliquent, s’énigmatisent (néologisme de Pentecôte) les unes les autres. • Euh... Jamais il n’y en eut autant : nous en avons sélectionné quatre, que nous rappelons de concert, comme des instruments d’un même orchestre et d’une même symphonie dont un Berlioz aurait chipé le titre à Wagner : “Symphonie du Tourbillon Crisique”. • Notre propos est pourtant sérieux : il est de s’élever contre la tendance qu’ont les antiSystème, ou ceux qui se disent l’être, à vouloir en faire la prévision, à s’en faire les prospectivistes et à se déchirer à belles dents à ce propos. • Notre propos à nous, justement, c’est d'affirmer le danger de quelque prospective que ce soit (dire l'issue de la crise) parce que c’est ainsi s’exposer à une critique dévastatrice des plumitifs du Système. • Notre idée, c’est de faire l’éloge de l’incertitude à partir du concept fondamental de l’inconnaissance

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

L’Europe buissonnière   20/03/2018

20 mai 2018 – J’emprunte le titre de cette chronique à ce premier livre d’Antoine Blondin, par sympathie sinon par affection, également parce que Blondin était sans doute le plus innocent, le plus attendrissant et le plus pathétique des “hussards” (Nimier, Laurent, Déon, Blondin) ; et puis, bien entendu vous vous en doutez, parce…

Ouverture libre

Pris au piège de leur propre folie   19/05/2018

• Articles du 19 mai 2028. • L’Europe-UE après la décision de Trump de quitter le traité JPOAC avec l’Iran. • Une fureur grandissante, une impuissance à mesure, l’impossibilité ontologique de faire quoi que ce se soit et la nécessité vitale et de survie de faire quelque chose. • L’Europe-UE entre quadrature du cercle et cercle vicieux tandis que Merkel reçoit sourires et bouquet de fleurs chez Poutine. • Trump réussit sa mission au-delà de toute espérance : plonger le bloc-BAO dans le chaos. • Contributions : dedefensa.org et John Lauhgland.

Le monde d'Orlov

Pourquoi les USA ont quitté le JCPOA : une explication   18/05/2018

Voici une perspective autour de la décision de Trump de se retirer de l’accord JCPOA, c’est-à-dire l’accord sur le nucléaire iranien, à laquelle on n’a bien trop peu accordé d’attention. Tout n’est qu’une question d’argent. Après la révolution iranienne de 1978-1979, Jimmy Carter avait gelé les actifs de l’Iran aux États-Unis.…

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Liberty Valance et le mauvais génie de la presse   18/05/2018

“This is the west sir; when the legend becomes a fact, print the legend.” Tocqueville dit la même chose :  « Ce qu'ils cherchent dans un journal, c'est la connaissance des faits; ce n'est qu'en altérant ou en dénaturant ces faits que le journaliste peut acquérir à son opinion quelque influence. »…

Bloc-Notes

Insultes et guerre ouverte UE-Trump   16/05/2018

• L’UE face à l’Amérique de Trump, et plus encore, symboliquement, face à l’Amérique de Trump-Bolton. • D’une façon générale, les Européens estiment ne plus pouvoir “parler” normalement avec Trump et ils aimeraient faire comme s’il n’existait pas, mais tout de même en conservant ce qu’on peut conserver des liens transatlantiques. • Comment poursuivre une politique une politique en ignorant celui qui l’inspire et qui la dirige ? • Ou bien, les Européens choisiraient la capitulation ? ... Mais même cela est problématique avec Trump.

Ouverture libre

Le tournant de Paul Craig Roberts   16/05/2018

• Textes du 16 mai 2018. • Avec ses plus récentes frasques, Trump et son équipe de tourmenteur, Bolton en tête, ont-ils poussé les Européens aux limites de la supportabilité de l’humiliation ? • Texte de dde.org et Paul Craig Roberts.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Tourbillon crisique-50   15/05/2018

15 mai 2018 – Y a-t-il un esprit malin, dans le sens diabolique, qui a fait se correspondre à cinq jours près la sortie des USA du traité JCPOA qui a déclenché une série de tensions opérationnelles et diplomatiques en Syrie et alentour dans the Rest Of the World, et l’inauguration de la nouvelle ambassade…

Analyse

Notes sur une confusion extrême   14/05/2018

• Revenons sur l’engagement du 10 mai où sont mêlés d’une façon fort confuse Israéliens, Syriens et Iraniens, avec un petit zeste d’américanisme, ne serait-ce que dans le chef de l’impressionnante signature du président Trump actant le retrait des USA du traité JCPOA. • Y a-t-il eu “frappe massive” des Israéliens ? On le dit, quoiqu’il faudrait alors réviser la définition de ce qu’on nomme “frappe massive”. • Contre qui ? Les Iraniens-en-Syrie ? Les Syriens-chez-eux ? • Et quel succès a donc eu cette “frappe massive”, d’ailleurs encadrée de tirs d’“engins” (iraniens ? syriens ?) contre des positions israéliennes sur le Golan, – ce qui élargit d’autant le théâtre de la crise-conflit sans fin de Syrie-et-alentour. • L’épisode de la semaine dernière contribue donc à rendre encore plus incompréhensible et mystérieux l’épuisant conflit-sans-fin en Syrie et alentour. • On attendait (on craignait) une action décisive de Netanyahou couvert par son compère Trump, on a eu un pas de plus dans un bourbier qui ne cesse de s’épaissir. • Il est vrai que Netanyahou paradait à Moscou, ruban noir-orange de St-Georges à la boutonnière.

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Paul Virilio et les armes de dissuasion spatiale   14/05/2018

Urbaniste, philosophe, antisystème, Paul Virilio était interviewé par Jean-Luc Evard il y a dix ans et tenait les propos suivants sur la vitesse : « Walter Laqueur l’a montré : une vie accélérée remplace l’atmosphère calme et recueillie de l’avant-guerre. De cent mille voitures particulières au sortir de la guerre, l’Allemagne passe…

Bloc-Notes

Une nouvelle star : le Pantsir   13/05/2018

• La destruction d’un système de défense anti-aérienne syrien (fabriqué par la Russie) Pantsir S1 lors de l’attaque israélienne a été l’objet d’une grande publicité (israélienne). • Les Russes ont répliqué par diverses mises au point. • L’incident, autant opérationnel que de communication, illustre le statut d’arme mythique que le Pantsir P1 est en train d’acquérir, au point qu’il sera bientôt aussi fameux que la série des S-300/S-400. • C’est l’illustration du rôle de la communication dans le domaine de la dimension opérationnelle de  guerre.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le cauchemar a passé outre   11/05/2018

11 mai 2018 – Il m’est arrivé, dans ce Journal-dde.crisis, de m’emporter dans la description d’un cauchemar ou l’autre ; l’un et l’autre d’ailleurs, puisqu’il y en eut deux, le 11 octobre et le 6 novembre, tous deux de l’année 2015. Depuis, il y en eut d’autres, que je laissai aller ou que  je n’avais pas…

Le monde d'Orlov

Le monde peut finir le plus stupidement du monde   11/05/2018

Nous, les humains, aimons croire que les choses arrivent pour une “bonne raison” et nous détestons penser que quelque chose de très important, comme la fin du monde, pourrait arriver sans aucune raison. Et ce que nous devrions le plus détester, c’est l’idée que le monde pourrait prendre fin pour…

Ouverture libre

La fascination pour la guerre   09/05/2018

• Articles du 9 mai 2018 . • Le président Trump a annoncé officiellement le retrait des États-Unis du traité JCPOA sur le nucléaire iranien. • Décision attendue certes, mais dont on mesure toute la force déstabilisante une fois qu’elle est prise. • Tous les acteurs du traité, les principales puissances actuelles, se trouvent devant une situation labyrinthique où tout choix comporte des risques fondamentaux. • Surtout, cette décision ouvre la voie vers la possibilité d’un conflit catastrophique. • Contributions de dedefensa.orget de WSWS.org.

Faits et commentaires

Les USA face à l’hypersonique   07/05/2018

• Peu à peu, la réalité des capacités des Russes et des Chinois en matière de missiles hypersoniques apparaît aux USA, et avec elle toutes ses implications. • Il ne s’agit pas d’un rétablissement de l’équilibre stratégique entre les USA et les Russo-Chinois mais d’un basculement du déséquilibre stratégique en faveur des seconds. • Les missiles hypersoniques, domaine dans lequel les USA ont un très grand retard, constituent une arme imparable qui peut causer des dégâts très importants mais sur un domaine ou une cible limitée, et sans nécessairement employer du nucléaire. • Cela peut constituer la source d’un chantage stratégique d’un type qui a déjà existé avec d’autres acteurs durant la Guerre froide, et dont cette fois les USA seraient les victimes. • Ce qui est surprenant aux USA, c’est la faiblesse de la réaction au niveau de la mobilisation de son armement face à une situation qui est largement reconnue comme extrêmemement menaçante pour la sécurité nationale. • Un texte de Daniel Gouré, relais identifié et connu de l’industrie d’armement US, illustre bien cette situation.

Analyse

Notes sur une psychologie collapsologique   05/05/2018

• Ce qui nous intéresse dans cet exercice analytique qui concerne les prévisions catastrophiques (collapsologie) se multipliant dans tous les domaines, ce n’est pas la justesse de l’une ou l’autre prévision. • D’ailleurs, cette attitude semble bien être celle du public, qui  ne semble nullement tenir rigueur aux multiples erreurs de prospective qui se multiplient depuis plusieurs années, par définition puisqu’elles ont annoncé précisément un effondrement qui n’a pas eu lieu. • Au contraire, les prévisionnistes collapsologistes qui se sont trompés repartent avec de nouvelles prévisions que tout le monde suit avec passion. • D’une certaine façon, le Système agit de même à sa façon en ne s’intéressant plus guère au crédit absolument nul des explications qu’il donne à son action. • Notre hypothèse est alors que ce qui compte dans cette espèce de course entre Système et antiSystème, c’est la montée de la tension, l’exacerbation de la psychologie. • Ainsi, cette exacerbation, cette psychologie chauffée à blanc jouera un rôle fondamental dans le processus irrémédiable de l’effondrement.

Ouverture libre

Syrie : la crise jusqu’à la guerre   02/05/2018

• Articles du 2 mai 2018. • Après l’attaque en Syrie de la nuit du 30 avril, se pose la question : combien de temps la Russie résistera-t-elle à l’humiliation et au risque stratégique ? • Contributions : dedefensa.org et Paul Craig Roberts.

Ouverture libre

Arme de destruction d’une nation   02/05/2018

• Article du 2 mai 2018. • Les étranges préoccupations des élites françaises alors que les crises bouleversent le monde et réclameraient une France affirmant avec force sa grande politique indépendante. • Contribution : Badia Benjelloun.

Faits & Commentaires

  • Éloge de l’incertitude   21/05/2018

    • Rengaine depuis quelques années, et chaque fois avec un “cette fois, cela atteint un niveau jamais vu, jamais il n’y en eut autant...” : nous voulons parler des crises en cours, qui se déroulent parallèlement, s’entremêlent, s’influencent, se compliquent, s’énigmatisent (néologisme de Pentecôte) les unes les autres. • Euh... Jamais il n’y en eut autant : nous en avons sélectionné quatre, que nous rappelons de concert, comme des instruments d’un même orchestre et d’une même symphonie dont un Berlioz aurait chipé le titre à Wagner : “Symphonie du Tourbillon Crisique”. • Notre propos est pourtant sérieux : il est de s’élever contre la tendance qu’ont les antiSystème, ou ceux qui se disent l’être, à vouloir en faire la prévision, à s’en faire les prospectivistes et à se déchirer à belles dents à ce propos. • Notre propos à nous, justement, c’est d'affirmer le danger de quelque prospective que ce soit (dire l'issue de la crise) parce que c’est ainsi s’exposer à une critique dévastatrice des plumitifs du Système. • Notre idée, c’est de faire l’éloge de l’incertitude à partir du concept fondamental de l’inconnaissance

    Lire cet article
  • Les USA face à l’hypersonique   07/05/2018

    • Peu à peu, la réalité des capacités des Russes et des Chinois en matière de missiles hypersoniques apparaît aux USA, et avec elle toutes ses implications. • Il ne s’agit pas d’un rétablissement de l’équilibre stratégique entre les USA et les Russo-Chinois mais d’un basculement du déséquilibre stratégique en faveur des seconds. • Les missiles hypersoniques, domaine dans lequel les USA ont un très grand retard, constituent une arme imparable qui peut causer des dégâts très importants mais sur un domaine ou une cible limitée, et sans nécessairement employer du nucléaire. • Cela peut constituer la source d’un chantage stratégique d’un type qui a déjà existé avec d’autres acteurs durant la Guerre froide, et dont cette fois les USA seraient les victimes. • Ce qui est surprenant aux USA, c’est la faiblesse de la réaction au niveau de la mobilisation de son armement face à une situation qui est largement reconnue comme extrêmemement menaçante pour la sécurité nationale. • Un texte de Daniel Gouré, relais identifié et connu de l’industrie d’armement US, illustre bien cette situation.

    Lire cet article
  • Sur leur exceptionnalisme électronique   01/05/2018

    • Les déclarations d’un simple général lors d’un symposium pour initiés ont fait grand bruit après avoir été reprises dans la presse spécialisées : il s’agit du général Thomas, grand chef du Special Operations Command. • Les fameuses phrase ont résonné dans nombre de colonnes et dans divers séminaires, déclenchant une alarme particulièrement insistante : « Actuellement, en Syrie, nous nous nous trouvons, du fait de nos adversaires, dans l’environnement de guerre électronique le plus agressif que l’on puisse trouver dans le monde. Ils nous attaquent chaque jour...” » • Les “adversaires”, bien entendu, ce sont les Russes, quelque protestation qu’émette Moscou. • Le fait est patent désormais, reconnu unanimement à Washington : la nation du technologisme et de l’électronique se trouve aujourd’hui en position d’infériorité extrême face aux Russes, dans le domaine essentiel de la guerre électronique (EW). • Comment cela s’est-il passé, comment cela est-il possible, pour nous qui jugions depuis si longtemps, invincible et inatteignble la puissance US ? • Tentative d'explication(s)...

    Lire cet article
  • Very-Special Relationships postmodernes   23/04/2018

    • Alléluia, le président-sapiens Macron est à Washington pour trois jours, pour rencontrer l’incontournable Trump-Tower qui trône à la Maison-Blanche et autres gâteries du genre. • Macron veut « Make France Great Again ! » et il n’a pas trouvé de meilleure voie que de l’aligner sur les USA, et particulièrement sur Trump (« Make America Great Again ! ») pour, soupçonnons-nous, remplacer le Royaume-Unis dans ses fameuses special relationships, lui-même (Macron) précisant qu’il s’agit (avec Trump) d’une very-special relationship. • Bref, Macron ne doute de rien, et notamment pas de convaincre Trump qu’il a tort de s’opposer au traité nucléaire avec l’Iran, et qu’il faut au contraire le soutenir. • Certains doutent, eux, qu’il arrive à quoi que ce soit dans ce sens, sinon à l’une ou l’autre manœuvre-concession temporaire, et qu’il se retrouve enrôlé dans une croisade contre l’Iran comme il s’est trouvé l’être à propos de la Syrie, lors de l’attaque du 13 avril qui n’a été pour lui qu’une ouverture pour sa visite à Washington. • Il est difficile de distinguer, dans cette soupe au goût infâme, ce qu’il reste de la France.

    Lire cet article
  • Sur pied de guerre   11/04/2018

    • La crise syrienne, crise sans fin et sans jamais abandonner le rebondissement du simulacre peinturluré à la face du monde dans le montage sans cesse recommencée de l’attaque chimique, enchaîne sur la crise Skripal/Novichok pour conduire les relations entre la Russie et le bloc-BAO/les USA, c’est-à-dire les relations entre la Russie et le Système à un point de rupture proche des hostilités possibles, de la guerre réelle. • Il est assez probable qu’on réalise cela beaucoup plus en Russie que dans nos contrées occidentales, où l’habitude innée du suprémacisme de nos vertus et de nos valeurs nous conduit à ignorer les positions des autres. • Au contraire et à partir d’une référence et l’autre, il apparaît clairement que, pour la Russie, nous sommes au bord de l’affrontement, de la guerre s’il le faut, sous ses formes les plus brutales. • Nous ignorons si la chose se concrétisera demain en Syrie ou s’il y aura un sursis mais cette évolution de la Russie vaut peut-être mieux qu’une leçon de plus sur la démocratie, – de notre part bien sûr, nous si vertueusement et si humblement “The Best & the Brightest”.

    Lire cet article
  • Les noces Google-Pentagone   09/04/2018

    • C’est une sorte d’insurrection au sein de l’énorme bastion de l’avenir radieux de la postmodernité qu’est Google : une lettre de protestation signée par 3 000 employés du géant de Silicon Vzaley. • En cause : l’accord datant d’un an déjà entre Google et le Pentagone pour remplacer les “pilotes de drones-tueurs” de l’USAF/CIA, etc., par un programme-robot fabriqué au rythme de l’Intelligence Artificielle (IA). • Cela évitera les états d’âme des humanoïdes qui assurent cette fonction, et qui s’offrent des angoisses, des épuisements et des burn-out avec cette tâche de tueurs à distance et en pantoufles. • Bien, ce n’est pas la première fois que Google (comme les autres d’ailleurs) traite avec le Pentagone, puisque les GAFA & Cie ne sont rien d’autre que des annexes du susdit. • L’intérêt de la chose, outre l’“insurrection”, c’est que la fonction recherchée nous rapproche diablement du robot-AI adoubé quasiment en entité autonome, décidant elle-même de la cible, de l’ordre de tirer et de l’exécution. • Vous n’empêcherez pas les esprits malveillants de juger que la “révolte des robots” n’est pas si loin que ça...

    Lire cet article
  • Transformation postmoderne de la guerre   26/03/2018

    • Il est manifeste que la puissance de la communication a atteint ces dernières années une intensité telle qu’elle tient désormais une place très importante dans les conflits tels qu’ils se définissent actuellement. • Les Russes (avec le régime Assad, mais dans ses liens avec les Russes) sont les principales cibles de ces attaques, dans tontes les crises, dans tous les conflits, sur tous les fronts. • Il n’est alors pas illogique que ce soit les Russes qui jugent que cette activité de la communication n’a plus seulement un rôle de complément et d’accessoire, même de très grande importance, dans les conflits, mais qu’elle tienne un rôle majeur comme une des grandes dimensions de la guerre nouvelle. • Le chef d’état-major de l’armée russe, le général Guerassimov, a notamment observé, en mettant le “domaine médiatique“ sur le même plan que le “domaine spatial” : « Outre les sphères traditionnelles, la lutte armée sera activement menée dans le domaine médiatique et dans l'espace. » • C’est-à-dire que les Russes affectent à cette dimension une place conceptuelle essentielle dans l’opérationnalisation de la guerre.

    Lire cet article
  • StratCom confirme Poutine   22/03/2018

    • Au cours d’une audition au Sénat, le général Hyten, commandant les forces stratégiques nucléaires US (StratCom pour Strategic Command), a confirmé l’avance technologique et stratégique prise par la Russie (discours de Poutine du 1er mars) et par la Chine. • « Nous [les États-Unis] n'avons aucune défense qui pourrait contrecarrer l'emploi d'une telle arme [des missiles hypersoniques] contre nous », dit Hyten, tandis qu’il confirme le retard considérable des USA dans ce domaine nouveau des systèmes stratégiques. • Étrange situation, créée par une psychologie absolument malade d’hybris, qui refuse les vérités du monde : il y a douze ans, les “stratèges” du virtualisme américaniste saluaient l’entrée dans l’ère de la supériorité stratégique US, aujourd’hui les USA sont menacés de se retrouver en position d’une très grande vulnérabilité stratégique. • ... Et tout cela se fait et se dit sans véritable passion, sans fièvre ni alarme, presque dans l’indifférence des uns et des autres : il semble que la vérité-de-situation du monde, qui dénie désormais la toute-puissance des USA, n’intéresse plus guère les USA.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • $21 000 000 000 000 ? Abracadabra...   22/05/2018

    • Il faut sans cesse y revenir et y revenir, pour se convaincre décidément que le Pentagone est une chose hors du temps et des forces courantes, un peu comme les pyramides, comme une Atlantide invertie ou comme le Mordor. • Ainsi des chiffres, toujours eux : avec le Pentagone, ils atteignent des proportions se réfèrant à des mystères hors du courant de l’humanité. •  Le sujet concerne ici le mythique audit du Pentagone derrière lequel l’on court depuis sa fondation en 1941 pour pouvoir percer le mystère de 21 000 $milliards non comptabilisés.

    Lire cet article
  • Insultes et guerre ouverte UE-Trump   16/05/2018

    • L’UE face à l’Amérique de Trump, et plus encore, symboliquement, face à l’Amérique de Trump-Bolton. • D’une façon générale, les Européens estiment ne plus pouvoir “parler” normalement avec Trump et ils aimeraient faire comme s’il n’existait pas, mais tout de même en conservant ce qu’on peut conserver des liens transatlantiques. • Comment poursuivre une politique une politique en ignorant celui qui l’inspire et qui la dirige ? • Ou bien, les Européens choisiraient la capitulation ? ... Mais même cela est problématique avec Trump.

    Lire cet article
  • Une nouvelle star : le Pantsir   13/05/2018

    • La destruction d’un système de défense anti-aérienne syrien (fabriqué par la Russie) Pantsir S1 lors de l’attaque israélienne a été l’objet d’une grande publicité (israélienne). • Les Russes ont répliqué par diverses mises au point. • L’incident, autant opérationnel que de communication, illustre le statut d’arme mythique que le Pantsir P1 est en train d’acquérir, au point qu’il sera bientôt aussi fameux que la série des S-300/S-400. • C’est l’illustration du rôle de la communication dans le domaine de la dimension opérationnelle de  guerre.

    Lire cet article
  • Instantané de la “contraction” de la puissance US   03/05/2018

    • Situation inédite dans un “instantané” de la localisation des grands porte-avions d’attaque US, arme stratégique par excellence de la projection de forces de la puissance militaire US. • Sur ses dix grands porte-avions d’attaque (CVN), l’US Navy en a un seul en situation opérationnelle avancée (le Truman, encore loin de la Méditerranée orientale), tous les autres étant immobilisés ou en croisière retreinte, dont huit rassemblés autour de la masse continentale US. • Hypothèse stratégique majeure : la crainte des nouvelles armes russes.

    Lire cet article
  • Corée, Prix Nobel du désordre ?   30/04/2018

    • Ils sont gentils, tous ceux qui nous disent que l’accord qui se profile pour la dénucléarisation de la Corée du Nord est un grand pas vers la paix dans le monde. • Ils montrent également, soit de la duplicité, soit l’inculture complète d'une mémoire areophiée, soit les deux en même temps (postmodernité type-Macron). • Quoi qu’il en soit, l’évocation du “modèle libyen” par Bolton pour résoudre la question nord-coréenne doit tous nous rassurer : l’intelligence américaniste pour la trahison, l’agression et le désordre est plus que jamais en mode turbo.

    Lire cet article
  • Débris de FakeNews   27/04/2018

    • Quelques nouvelles des retombées sans nombre de l’attaque “de la nuit du vendredi-13” contre la Syrie. • La caractéristique principale de cette attaque, son importance extrême, sa potentialité déstructurante ne se trouvent nullement dans ce qui est arrivé en Syrie durant cette fameuse nuit, – fort peu de chose, comme l’on sait, – mais dans l’extrême durabilité de ses effets et dans l’extrême difficulté pour le bloc-BAO de conserver l'exotique narrative ornant si élégamment l’événement. • De plus en plus difficile de simuler longtemps les simulacres.

    Lire cet article
  • S-300 en Syrie ? Panique en Israël   25/04/2018

    • On saut que Moscou a annoncé qu'il pourrait livrer des S-300 à la Syrie pour permettre à ce pays de défendre son espace aérien et sa souveraineté. • Panique complète chez les Israéliens, qui violent constamment l’espace aérien et la souveraineté de la Syrie, comme si leur espace aérien et leur souveraineté étaient menacés. • Cette réaction montre d’abord que “l’attaque du vendredi-13” a bien été un désastre pour le bloc-BAO. • Elle montre aussi son impuissance : il y a presque 10 ans, Israël et USA paniquaient déjà devant la possibilité de S-300 en Syrie. 

    Lire cet article
  • Le Système pulvérise la “réalité”   19/04/2018

    • Lorsqu’une journaliste de la BBC reprend rudement un ancien First Sea Lord de la Royal Navy parce qu’il exprime des doutes sur la véracité de l‘“attaque chimique” du 7 avril, on doit comprendre qu’on se trouve dans une phase nouvelle des déboires de la perception de la réalité du monde. • Même s’il y a des doutes considérables autour des fondements de la crise syrienne du 7-13 avril, le Système s’en fout. • Désormais, il fonce (surpuissance) sans s’occuper de la justification de ses actes, ni des conséquences de ses actes. • Dernier acte de la pièce.

    Lire cet article
  • “Polémique” entre l’im-monde et la Syrie   16/04/2018

    • Les retombées de l’attaque de la nuit du vendredi-13 sur la Syrie sont considérables en termes de communication, de psychologie et d’enseignements opérationnels. • Comme jamais, – expression déjà usée à force d’être employée jusqu’à plus soif, – deux perceptions du monde, ou bien deux mondes s’affrontent, ou bien un monde hors-monde et une réalité-de-situation. • Le sujet de la pseudo-“polémique”, c’est le score de l’attaque : d’un côté, succès retentissant et 100% de tout, de l’autre 71 (missiles descendus) contre 32.

    Lire cet article
  • Histoire belge : le F-35 en réparation d’urgence   08/04/2018

    • Le F-35 acheté par la Belgique, c’était du tout-cuit, alors que les Français auraient dû vendre leur Rafale à la Belgique dès 1986-1989. • C’était d’autant plus du tout-cuit que les F-16 belges ne tenaient plus que par des bouts de ficelle... • Patatras, pas du tout ! • Des gens de la Force Aérienne, l'esprit ailleurs, n’avaient pas signalé à leur ministre que LM pouvait maintenir en bon état de vol, moyennant ficelles et finances, les F-16 belges pendant 6-8 ans. • Du coup, l’urgence d’acheter le F-35 s’estompe, le scandale apparaît et l’on reparle Rafale.

    Lire cet article
  • Trump-Syrie : aller-retour en attendant la suite   06/04/2018

    • Les déclarations péremptoires de Trump pour un retrait des forces US de Syrie se sont heurtées à un barrage bureaucratique (Pentagone, ou DeepState, au choix). • De très mauvaise humeur, le président a dû reculer devant les habituels arguments opérationnels et techniques. • L’affaire devrait revenir sur la table, surtout dans l’hypothèse où des rumeurs sur l’apparition d’une “résistance“ anti-US se confirmaient et conduisaient à une guérilla contre les forces US. • Enseignement de cet épisode : le pouvoir est toujours incertain à “D.C.-la-folle”. 

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur une confusion extrême   14/05/2018

    • Revenons sur l’engagement du 10 mai où sont mêlés d’une façon fort confuse Israéliens, Syriens et Iraniens, avec un petit zeste d’américanisme, ne serait-ce que dans le chef de l’impressionnante signature du président Trump actant le retrait des USA du traité JCPOA. • Y a-t-il eu “frappe massive” des Israéliens ? On le dit, quoiqu’il faudrait alors réviser la définition de ce qu’on nomme “frappe massive”. • Contre qui ? Les Iraniens-en-Syrie ? Les Syriens-chez-eux ? • Et quel succès a donc eu cette “frappe massive”, d’ailleurs encadrée de tirs d’“engins” (iraniens ? syriens ?) contre des positions israéliennes sur le Golan, – ce qui élargit d’autant le théâtre de la crise-conflit sans fin de Syrie-et-alentour. • L’épisode de la semaine dernière contribue donc à rendre encore plus incompréhensible et mystérieux l’épuisant conflit-sans-fin en Syrie et alentour. • On attendait (on craignait) une action décisive de Netanyahou couvert par son compère Trump, on a eu un pas de plus dans un bourbier qui ne cesse de s’épaissir. • Il est vrai que Netanyahou paradait à Moscou, ruban noir-orange de St-Georges à la boutonnière.

    Lire cet article
  • Notes sur une psychologie collapsologique   05/05/2018

    • Ce qui nous intéresse dans cet exercice analytique qui concerne les prévisions catastrophiques (collapsologie) se multipliant dans tous les domaines, ce n’est pas la justesse de l’une ou l’autre prévision. • D’ailleurs, cette attitude semble bien être celle du public, qui  ne semble nullement tenir rigueur aux multiples erreurs de prospective qui se multiplient depuis plusieurs années, par définition puisqu’elles ont annoncé précisément un effondrement qui n’a pas eu lieu. • Au contraire, les prévisionnistes collapsologistes qui se sont trompés repartent avec de nouvelles prévisions que tout le monde suit avec passion. • D’une certaine façon, le Système agit de même à sa façon en ne s’intéressant plus guère au crédit absolument nul des explications qu’il donne à son action. • Notre hypothèse est alors que ce qui compte dans cette espèce de course entre Système et antiSystème, c’est la montée de la tension, l’exacerbation de la psychologie. • Ainsi, cette exacerbation, cette psychologie chauffée à blanc jouera un rôle fondamental dans le processus irrémédiable de l’effondrement.

    Lire cet article
  • Notes d’un promeneur au bord des abysses   14/04/2018

    • L’attaque promise a bien eu lieu, dans la nuit de vendredi, plutôt comme une surprise dans la mesure où l’on attendait une délibération un peu plus longue tant il existait de contradictions, d’incertitudes, de mésententes, etc., à commencer par le propre cabinet du président Trump. • L’attaque a donc eu lieu, un peu comme par inadvertance, dans le cadre d’une opinion publique et d’une atmosphère plutôt marquées par la confusion qu’on a dite plus haut que par une résolution ferme. • Finalement, c’est une attaque limitée (même catégorie qu'il y a un an), qui évite soigneusement d’approcher les Russes, qui a montré par ailleurs que la défense aérienne syrienne avait une réelle efficacité. • Y aura-t-il d’autres attaques pour suivre dans cette séquence ? Le ministre Mattis dit que non, mais il n’est pas sûr que Mattis parle pour le président. • Dans tous les cas, l’attaque ne termine pas la crise, non plus que l’antagonisme entre les deux blocs, tout au contraire. • Il faut donc l’apprécier précisément dans un cadre général, celui de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur le chaos-Trumpiste   03/04/2018

    • Il est bon de revisiter régulièrement la position, l’action, les effets directs et indirects de ces actions, tout cela lié au président des USA, l’indéboulonnable Donald Trump. • L’homme est d’une durabilité étonnante, malgré, - ou à cause de son état de déstabilisation permanente, ses mensonges, ses voltefaces, ses absences de vision, sa nullité politique, ses “tweets”, etc. • La dernière en marche qui déstabilise son administration, c’est son intervention brutale pour annoncer que la politique US est désormais axée sur le retrait “le plus tôt possible” des forces armées US de Syrie. • Cela venant après le choix de l'incroyable belliciste Bolton nous rassure sur la pérennisation de l’imprévisibilité de Trump. • Trump a également réussi, a contrario, à provoquer un durcissement des Russes devant l’hystérie antirussiste développé par ses adversaires de Trump, cela en attendant un “sommet” à Washington qu'il vient de proposer à Poutine. • Nous saluons le chaos-Trumpiste, création d’un homme qui “a rendez-vous avec l’histoire” pour mieux s’en moquer et la tourner en dérision par son propre comportement.

    Lire cet article
  • Notes sur CentCom et l’“effet-S400”   05/03/2018

    • Une déclaration du Général Votel, qui commande CentCom (Central Command, zone du Moyen-Orient), met en évidence la crainte US de perdre la “domination aérienne” (« L’augmentation des systèmes de missiles sol-air russes dans la région menace notre accès et notre capacité à dominer l'espace aérien. »). • Principale cause pour l’instant : le système sol-air russe S-400, et d’une façon plus générale les capacités anti-aériennes qu’a développées la Russie. • La menace de la perte de la “domination aérienne” (“Air Dominance”) a, pour les USA, une énorme puissance symbolique en plus de son aspect opérationnel : c’est une marque spectaculaire de la décadence, sinon de l’effondrement de la puissance des USA. • Ce processus remonte à des choix erronés du début des années 1990, caractéristiques de l’ivresse psychologique des USA après la Guerre froide et la victoire de la Guerre du Golfe, et pour écarter une crise d’identité. • Mais il est trop tard : contre le S-400 et Cie, les USA développent plutôt des sanctions (CAATSA) que des armements qu’ils ne sont plus capables de déployer.

    Lire cet article
  • Notes sur le Big Sleep (russe) de la CIA   04/03/2018

    • Le discours de Poutine du jeudi 1er mars restera comme un événement d’une très grande importance, dans sa partie consacrée aux nouveaux systèmes d’armes russes. • Selon Gilbert Doctorow, expert de la Russie et des relations USA-Russie, ce discours « ne suggère pas le début d'une nouvelle course aux armements, mais sa conclusion avec la victoire russe et la défaite américaine ». • De là se pose la question fondamentale de savoir pourquoi et comment les services de renseignement essentiellement US n’ont rien venir de ce développement stratégique extraordinaire de la Russie, précédé par diverses performances tactiques qui, toutes, n’ont cessé de “surprendre” les USA et le reste du bloc-BAO. • La psychologie y joue un grand rôle. • On hait la Russie comme si elle était un colosse diabolique et on la tient pour un avorton impuissant : l’antirussisme actuel, déchaîné et paroxystique, voue la Russie aux gémonies en lui déniant toute capacité d’autonomie et d’affirmation de puissance. • En dernière partie de ce texte, on trouve l’article du Dr. Doctorow dont il est fait référence.  

    Lire cet article
  • Notes sur l’énigme Sigmar Gabriel   18/02/2018

    • Le SPD est en cours de consultation de ses 450 000 membres pour savoir s’il approuve le projet de programme de gouvernement négocié par Angela Merkel et Martin Schulz et permet à l’Allemagne de sortir de sa crise de régime sans précédent en reconduisant une “Grande Coalition” CDU/CSU-SPD. • Mais ne doit-on pas dire plutôt que “sortir de sa crise...” : sortir de cet épisode de sa “crise de régime sans précédent”, cela supposant qu’il y a d’autres épisodes à venir ? • L’expression populaire fait l’affaire : poser la question, c’est y répondre. • Le brutal épisode qui a suivi la conclusion de l’accord de programme, avec Schulz annonçant qu’il serait ministre des affaires étrangères, puis y renonçant deux jours plus tard, est un signe certain à cet égard. • Sigmar Gabriel a liquidé Schulz et devrait garder son poste de ministre des affaires étrangères avec des projets révolutionnaires en matière de politique étrangère. • Quels projets ? Ils se résument par cette formule-programme : les atlantistes doivent céder la place aux post-atlantistes, ce qui implique une démarche théorique de quasi-rupture avec les USA.

    Lire cet article
  • Notes sur le nucléaire, le JSF et le simulacre   04/02/2018

    • Vendredi, le Pentagone a diffusé un document qui se veut important, qui est désigné sous les initiales NPR (Nuclear Posture Review) : il développe les nouveaux projets d’armes nucléaires et d’emploi du nucléaire. • Les Russes ont relevé avec fureur et alarme que le document envisage l’usage de nucléaire dans une guerre conventionnelle non-nucléaire, ou bien contre des États non-nucléaires, ce qui abaisse considérablement le seuil d’emploi du nucléaire. • Un point a retenu particulièrement notre attention : la “nucléarisation” du F-35/JSF, c’est-à-dire sa capacité de porter des armes nucléaires. • Ce projet qui est perçu comme retentissant est pourtant vieux de 16 ans puisqu’on l’annonçait dès 2002 : il n’empêche, s’il est réalisé, il mettra tous les acheteurs de JSF dans une position extraordinairement inconfortable et dangereuse du fait que les USA contrôlent complètement leurs avions, – avec l'Allemagne dans une position très délicatement particulière. • Il faut prendre d’abord la NPR pour son effet de communication, car sa réalisation est loin d’être acquise.

    Lire cet article
  • Notes sur la somme de TOUTES LEURS peurs   17/01/2018

    • Il y a peur et peur, bien entendu... • Alors qu’il y a quelques jours nous observions, citant un titre, que « La seule chose dont il faut avoir peur c’est l’absence de la peur elle-même », aujourd’hui nous suivons l’argument d’un Peter Van Buren sur la « Perte de contrôle de la Machine-à-Peur », dénonçant la folie des peurs multiples qui surgissent de tous les côtés et dans tous les sens pour se heurter, s’affronter, rebondir comme autant de particules désarticulées... • Certes, nous sommes aux USA, faut-il le préciser, parce que les USA, premiers en tout, ont pris la tête de la chevauchée finale de la Grande Crise de l’Effondrement du Système. • Certes, Van Buren ne parle certainement pas de la même sorte de peur dont nous parlions précédemment, mais de ces peurs manufacturées et artificielles, et devenues folles, qui avaient jusqu’alors du sens (surtout durant la Guerre Froide) et qui aujourd’hui ne semblent plus avoir comme fonction que celles de la déconstruction et de la dissolution. • C'est le domaine de “D.C.-la-folle”, qui manufacture ces peurs et les fait évidemment à son image hystérique.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran, la CIA, l'ONU et Macron   07/01/2018

    • Un étrange silence s’est abattu sur les évènements d’Iran, entrecoupé d’annonce du retour au calme par les autorités, et d’un vote au Conseil de Sécurité où les USA se sont trouvés une fois de plus isolés par rapport aux unanimités du bon vieux temps alors qu’ils ne cessent de répéter que l’Iran, trois ans après la Russie, est complètement isolé dans la communauté internationale. • Eternel redite des mêmes sornettes, avec l’acteur (l’actrice) de plus en plus médiocre, car Nikki Haley arrive à peine à la cheville de la déjà-éprouvante Samantha Powers. • Mais soyons sérieux... • Gardant l'hypothèse d’une action de type-regime change de la CIA en Iran, à partir du texte de Michael S. Rozeff, nous étudions les conséquences des évènements en cours si cette hypothèse est juste. • Nous nous attachons particulièrement au rôle des USA et à la façon dont Trump, par son comportement, affuble la politique-neocon qu’il suit du même ridicule qu’il montre. • Nous nous attachons aussi à la politique française dans cette séquence, comme si la France voulait, comme on disait, “faire sentir sa différence”.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran et l’apocalypse USA-2018   02/01/2018

    • L’année 2008 débute en fanfare, par la transformation de manifestations de “protestation économique” en Iran en une crise majeure où flotte bien entendu le parfum venimeux des concepts de regime change et de révolution de couleur. • Le déchaînement américaniste à “D.C.-la-fille” a été aussitôt remarquable, dans le sens d’une malédiction lancée contre ce régime dont on souhaite ouvertement la chute : un exercice d’un exceptionnel aveuglement pavlovien, d’un automatisme de déstructuration où Trump est tout à fait à sa place. • L’Europe devrait être infiniment plus réservée, sinon hostile à cette réaction, parce qu’elle tient à la stabilité de l’Iran notamment comme garant du traité nucléaire qui constitue une réalisation de stabilisation remarquable. • D’une façon générale, et pour ceux qui ne reculent pas devant l’hypothèse, des troubles menant à un effondrement du régime serait une catastrophe pour la région et même le monde. • A cette lumière, on mesure la seule certitude que nous offre cette crise : la folie et l’irresponsabilité caractérisant la direction US..

    Lire cet article

Ouverture libre

  • “D.C.-la-folle” : la fureur de Dieu   23/05/2018

    • Symboliquement, plusieurs interventions du secrétaire d’État Mike Pompeo marquent la tentation irrésistible des USA d’affirmer sur le monde entier son hégémonisme évidemment d’origine divine. • Pompeo a la gueule de l’emploi : celle d’un capo de Cosa Nostra (crime organisé US). • Le symbole est bien celui d’un simulacre d’“empire“,corrompu jusqu’à la moelle, convaincu d’agir au nom de l’onction divine qui est à son origine. • A cet égard, l’hypomaniaque-narcissique Trump est le président le plus légitime qu’on puisse imaginer.

    Lire cet article
  • Intifada, la secousse qui chasse le sommeil   21/05/2018

    • Article du 21 mai 2018. • De la marche sublime du “Régiment Immortel” à Moscou aux combats dans les pays arabes, de Gaza au Maroc, une bataille commune contre l'insupportable. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • Pris au piège de leur propre folie   19/05/2018

    • Articles du 19 mai 2028. • L’Europe-UE après la décision de Trump de quitter le traité JPOAC avec l’Iran. • Une fureur grandissante, une impuissance à mesure, l’impossibilité ontologique de faire quoi que ce se soit et la nécessité vitale et de survie de faire quelque chose. • L’Europe-UE entre quadrature du cercle et cercle vicieux tandis que Merkel reçoit sourires et bouquet de fleurs chez Poutine. • Trump réussit sa mission au-delà de toute espérance : plonger le bloc-BAO dans le chaos. • Contributions : dedefensa.org et John Lauhgland.

    Lire cet article
  • Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...   17/05/2018

    • Articles du 17 mai 2018. • “Maître de toutes les défaites”, ainsi James Petras surnomme-t-il Trump, dont la stratégie déstructurante de destruction du monde, parfaitement américaniste, est vouée à l’échec parce que les outils d l’américanisme sont aussi pourris que cette idéologie de la barbarie postmoderne. • Que ce soit pour l’Iran, pour la Corée du Nord, pour la Chine, etc., les objectifs de Trump sont les mêmes et parfaitement en accord avec les ambitions des USA, et promis au même destin. • Contributions de dedefensa.org et de James Petras. 

    Lire cet article
  • Le tournant de Paul Craig Roberts   16/05/2018

    • Textes du 16 mai 2018. • Avec ses plus récentes frasques, Trump et son équipe de tourmenteur, Bolton en tête, ont-ils poussé les Européens aux limites de la supportabilité de l’humiliation ? • Texte de dde.org et Paul Craig Roberts.

    Lire cet article
  • Sans rire : UE versus USA   12/05/2018

    • Textes du 11 mai 2018. • “Sans rire”, écrivons-nous, car il y eut tant d’occasions où les USA lancèrent des diktat aux Européens et que ceux-ci se couchèrent avec politesse sinon avec élégance devant la force brute et le piratage éhonté. • Cette fois, à la suite du retrait US du traité JCPOA, les conditions sont terribles pour les pays de l’UE face au délire de racket des monstrueux pouvoirs d’exterritorialité de la justice US. • Les Européen peuvent résister : le feront-ils ? • Contributions : dedefensa.org et Maxime Perrotin avec Pierre Lellouche.

    Lire cet article
  • La fascination pour la guerre   09/05/2018

    • Articles du 9 mai 2018 . • Le président Trump a annoncé officiellement le retrait des États-Unis du traité JCPOA sur le nucléaire iranien. • Décision attendue certes, mais dont on mesure toute la force déstabilisante une fois qu’elle est prise. • Tous les acteurs du traité, les principales puissances actuelles, se trouvent devant une situation labyrinthique où tout choix comporte des risques fondamentaux. • Surtout, cette décision ouvre la voie vers la possibilité d’un conflit catastrophique. • Contributions de dedefensa.orget de WSWS.org.

    Lire cet article
  • La France et le seuil de la violence   08/05/2018

    • Articles du 8 mai 2018. • Situation française marquée par une offensive violente du capitalisme globalisée, une année d’un président-Système, un climat de plus en plus incertain. • Contributions : dde.org et Jacques Sapir. 

    Lire cet article