La crisologie de notre temps

• Le 11 septembre 2015, dedefensa.org a inauguré une nouvelle formule, une nouvelle présentation, en transformant une mise en page vieille de près de dix ans. • Nous avons choisi le 11 septembre pour cette opération, et l’on comprend qu’il s’agit d’un symbole et que ce symbole n’est pas gratuit. • Lancé en 1999 comme une extension de la Lettre d’Analyse dedefensa & eurostratégie (dd&e) existante depuis septembre 1985, le site a évidemment beaucoup évolué. • 9/11 a ouvert une nouvelle période historique, et même métahistorique, en transformant la politique en un phénomène crisique permanent. • Dans sa nouvelle formule, dedefensa.org achève sa transformation en un site d’analyse crisique permanent, appréciant la situation générale du point de vue de ses crises qui en constituent la principale manifestation, et à partir d’un point de vue cherchant le plus possible une référence métahistorique. 

• Le site ayant beaucoup évolué dans ses conceptions, dans la définition de son orientation, dans l’approche opérationnelle de son travail, plusieurs épisodes de présentation décrivent évidemment cette évolution. • Nous nous sommes définis d’abord comme des “antimodernes”, ce que nous restons selon cette définition du 21 juillet 2007. • D’autres textes, répondant à des préoccupations de lecteurs, peuvent être utilisées comme références également, notamment les 4 octobre 200625 août 2007 et 3 septembre 2007. • Pour avoir une vision très complète et complètement réactualisée, et correspondant à la nouvelle formule du site, on consultera le Glossaire.dde du 6 avril 2015, texte fondamental pour définir dedefensa.org, et éventuellement la Chronique du 19 courant... du 19 août 2015.

• Pour ce qui concerne la situation présente du site, en fonction des plus récents évènements et de la façon dont ils sont appréhendés par nous, ce qui était en gestation depuis plusieurs années et s’est imposé par la pratique elle-même devient une évidence : dedefensa.org, ou dd&e (dedefensa & eurostratégie) est devenu un site dont la mission est clairement : “La crisologie de notre temps”. •  Nous estimons que la situation de la politique générale et des relations internationales, autant que celle des psychologies et des esprits, est devenue entièrement crisique. • La “crise” est aujourd’hui substance et essence même du monde, et c’est elle qui doit constituer l’objet de notre attention constante, de notre analyse et de notre intuition. • Dans l’esprit de la chose, elle doit figurer avec le nom du site, comme devise pour donner tout son sens à ce nom.


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Nos dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Les indigénistes et le Rien   05/12/2020

5 décembre 2020 – Cela s’est passé  sur LCI lundi dernier, un peu après 20H00, sur la tranche mini-horaire dite « Le 20H de LCI ». Je n’ai pas trouvé à ce jour et à cette heure une reprise d’archive de ce jour-là sur le site de l’émission, et je n’ai pas osé…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Fatigue métaphysique   04/12/2020

4 décembre 2020 – Je vais revenir un instant, par simple citation et cela en guise d’introduction, sur la citation d’Alain Finkielkraut qui me semble bien justifier la démarche nécessaire de l’observateur des catastrophes courantes, et votre serviteur par conséquent. Ce n’est pas que l’estimé Académicien ait dit là quelque…

Brèves de crise

RapSit-USA2020 : Aux armes, etc.   04/12/2020

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Trump est-il un logocrate ?   03/12/2020

3 décembre 2020 – J’aborde ici un débat en cours depuis 2015, depuis que Trump est apparu sur notre scène du spectacle du simulacre du monde, qui se résume crûment par la question “Quelle est la mission de Trump ?”. Certains pourraient croire qu’on y a déjà répondu, après en avoir souvent…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

L’européanisation de l’Amérique   02/12/2020

2 décembre 2020 – J’ai déjà dit la considération que j’avais pour le juriste Jonathan Turley, presqu’Américain (plutôt qu’américaniste) à force de ce que je nommerais “de ‘rigueur civilisationnelle’”. Je le citai notamment dans la page précédente de ce Journal-dde.crisis, concernant la saga des transgenres en Norvège. Les mots, les idées,…

Ouverture libre

Kraken menace-t-il aussi le bloc-BAO ?   01/12/2020

• Articles du 1er décembre 2020. • Kunstler, un de nos chroniqueurs favoris, revient dans un style inhabituel sur l’affaire du Kraken, du nom que l’avocate Powell a donné à l’ensemble des moyens d’intervention informatique de ce qu’elle juge être la Grande-Fraude. • Kunstler nous rappelle que le pardon de Flynn a fait sauter un verrou qui garde peut-être d’intéressantes précisions. • Les alliés-employés des USA ne sont pas à l’abri d’une retombée de boue sur leur mise virginale. • Contributions : James Howard Kunstler et dedefensa.org.

Brèves de crise

RapSit-USA2020 : un climat lugubre   30/11/2020

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Norvège-transgenres, la dictature des fous   30/11/2020

30 novembre 2020 – La Norvège, je m’en souviens (j’y suis allé une fois, en 1954, avec mes gentils parents), est un très beau pays. Le froid âpre y est d'une sereine grandeur, si j’ose parler de beauté à propos d'une humeur du monde, les fjords somptueux, la vie studieuse…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Les mille et 1 jeunesses de George S.   29/11/2020

29 novembre 2020 – Je n’aime pas le suspens factice, aussi dévoilerais-aussitôt le pot-aux-roses, sinon, pot-au-noir. George S., c’est George Soros, alias George Sorozs, alias George Schwartz. Là-dessus, je vous dirais la stupéfaction où je me suis trouvé, – pourtant, combien nous en avons avalé, de couleuvres, – d’apprendre qu’il était,…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Biden et son slip LGTBQ   28/11/2020

28 novembre 2020 – Nos potes trotskistes (WSWS.org) sont de retour ! Comme ils sont persuadés que Biden est élu et l’engeance-Trump balancée dans les poubelles de l’histoire, – c’est leur avis et c’est vraiment, vraiment un autre débat, – ils effectuent un vaste mouvement de 90° ou de 180° (cela dépend du…

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) Trump (1)
FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Les âmes de Verdun
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Bloc-Notes

La politiqueSystème is back   27/11/2020

• Puisque nombre des plus grands esprits de l’époque y croient dur comme faire, envisageons l’hypothèse que Biden est le 46ème président des Etats-Unis, le président le plus ‘fraudé’ de l’histoire de cette puissance. • Faisons grand cas, dans ce cas, d’une part importante de l’équipe de sécurité nationale d’une administration Biden que la bestiole vient de nous présenter. • Le monde peut clamer ses alléluias, il gagne drôlement au change par rapport au malpoli Trump : c’est l’équipe la plus destructrice et la plus belliciste dont on puisse rêver. • Hourrah.

Brèves de crise

RapSit-USA2020 : Désintégration ?   26/11/2020

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le troisième corps du roi   25/11/2020

25 novembre 2020 – Je vous rassure aussitôt, comme je me rassure moi-même. Je n’ai pas vu l’allocution de Sa-Grandeur, mais j’ai pu reconstituer par des bribes, vidéos diverses, homélies, son climat, ses grandes lignes, ses thèmes centraux. D’ailleurs, on nous avait tout dit, c’est dire, pour ainsi dire. J’ai vu…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Du tragique au bouffe, et retour   24/11/2020

24 novembre 2020 – La situation aux USA oscille à une vitesse prodigieuse entre Washington D.C. et “D.C.-la-folle”. A peine sommes-nous alertés sur de possibles énormes prolongements, que nous apparaît la possibilité de dislocation et de dissolution du cirque dont Trump est le Monsieur Loyal. Je veux dire par là,…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Powell, à la vie à la mort   23/11/2020

23 novembre 2020 – Selon ce qu’on en a, la situation aux USA apparaît comme une tragédie ou comme un bouffe. C’est une “tragédie-bouffe” bien de notre époque. Avec l’avocate Powell et la Grande-Fraude, c’est l’aspect de la tragédie qui s’affirme. On se trouve loin, ici en Europe francophone, du lieu…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

En marche avec le ‘Wokenisme  22/11/2020

22 novembre 2020 – On a noté l’apparition d’une nouveau mot, désignant un phénomène évidemment postmoderne, pseudo-culturel, pseudo-insurrectionnel, évidemment communicationnel et donc ‘politique’ selon l’entendement actuel. Il s’agit du pléonasme à partir du mot “woke”, – ‘Wokenisme’, pour désigner le mouvement actuel, en-cours aux USA, de radicalisation extrême, de type sociétal.…

Faits et commentaires

Le charme discret du ‘Wokenisme  21/11/2020

• C’est le plus formidable imbroglio, labyrinthique, kafkaïen, nœud gordien que l’on puisse concevoir... • Nous parlons bien entendu de USA2020 et de l’‘élection’ de Joe Biden, l’inédit Pappy-Khaos : car il est temps de réaliser cet événement incroyable que Biden et tout son train sont plus susceptibles d’ajouter un néo-colossal bordel que Trump lui-même, qui a assuré d’excellentes fondations. • Nous nous attribuons l’assistance d’un grand commentateur satirique, dans le chef de James Howard Kunstler, dans un texte paru hier : Kunstler, d’une part présente et commente les dernières péripéties de la Grande-Fraude, modèle USA2020, avec la conférence de presse d’hier de l’équipe des avocats de Trump ; d’autre part il situe cet épisode essentiel de la ‘transition’ dans le cadre de la GCES, lorsqu’un président sera désigné (Kunstler croit plutôt à Biden). • A côté des affrontements et des haines avec leur puissance et leur durabilité, on distingue de plus en plus précisément la possibilité de cet événement formidable qu’est le développement sans frein du ‘Wokenisme’, idéologie de la déconstruction totale.

Ouverture libre

Hold-up sur ‘Hold-Up  20/11/2020

• Articles du 20 novembre 2020. • Un documentaire (‘Hold-Up’) a conduit à une très grande agitation, notamment des plus éminents représentants du Système, à propos de l’horreur insupportable que constituent les activités des complotiste-conspirationniste de la ‘théorie du complot’. • On observe également que les vertueux qui gémissent et hurlent, qui sont au Système, ont la responsabilité de toutes les catastrophes qui nous arrivent, et aussi celle de susciter toutes ces activités qu’ils dénoncent. • Contributions : dedefensa.org et Arnaud Benedetti.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Mark & Jack face à l’insurrection   19/11/2020

19 novembre 2020 – Sur tous les fronts de la Grande Crise, un des affrontements opérationnels essentiels concerne la communication. Je n’aime pas et m’oppose complètement à la vision binaire-défaitiste qui consiste à dire : “Les puissance de communication du Système ne cessent de se renforcer et d’avancer dans leur offensive, et…

Brèves de crise

RapSit-USA2020 : Vers la guerre civile   18/11/2020

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

T.-C.-96 : La bouilloire qui siffle   16/11/2020

16 novembre 2020 – Vous comprenez que, dans les circonstances actuelles et lorsqu’il s’agit de présenter, de temps en temps, une “situation instantanée” de la situation, eh bien, littéralement, on marche sur des œufs et j’ai plutôt la sensation assez déplaisante de marcher dans un champ de mines. Les nouvelles…

Brèves de crise

RapSit-USA2020 : Vive la guerre, bordel & Woke !   15/11/2020

Faits et commentaires

Inéluctabilité de la voie sacrée   15/11/2020

• Ce texte se propose de faire une appréciation générale de la situation à partir du constat de l’extrême importance et de l’extrême gravité de la crise de l’américanisme (plus encore que “la crise des USA”), c’est-à-dire la “crise de l’américanisme” prise comme la crise de la Modernité, et donc la crise d’une civilisation, de “notre civilisation devenue contre-civilisation” (autre énoncé pour notre GCES, crise dite “de l’Effondrement du Système”). • Pour l’énoncé et l’analyse de la chose, nous citons longuement une partie importante de la dernière analyse d’Alastair Crooke, du 13 novembre, dont la démarche rencontre parfaitement la nôtre quant à la dimension de “crise de civilisation” en cours aux USA. • Il s’agit de considérer cette crise dans la perspective de la crise de la période de l’Âge des Lumières et, aujourd’hui, en directe connexion complémentaire avec la crise dite-sanitaire du Covid19. • Trump ou Biden, etc. ? Nous sommes bien loin de ces considérations. • Les événements n’ont pas besoin de nous, pour bouleverser notre destin, si nous sommes encore conscients d’avoir un destin.

Analyse

Notes sur une nouvelle ‘Résistance’   13/11/2020

• Nous nous proposons de partir sur la base de ce constat que nous faisons de l’apparition d’une nouvelle ‘Résistance’. • A ce propos exactement, nous écrivons ceci : « Après quelques jours d’avoir été groggy & conséquences, les signes et nouvelles abondent sur une réaction sous la forme d’une réponse à l’événement ‘élection’-Biden, et une forme qui serait celle d’une nouvelle ‘Résistance’, aux USA d’abord, avec extension au reste (notamment du bloc-BAO- dans la logique d’un phénomène d’expansion  accélérée du domaine de la GCES) ». • Tout cela n’annonce ni une victoire, ni un renversement des valeurs, mais un approfondissement du désordre : on ne rompt pas avec l’épisode-Trump, on le prolonge irrésistiblement avec de nouvelles trouvailles. • Ce qu’il faut suivre aux USA, ce n’est pas une joute post-électorale car rien ne sera vraiment différent lorsqu’on y signera un nouveau bail. • Mais pour “suivre”, il faut s'y retrouver... • La seule certitude est qu’il faut poursuivre l’extension du domaine de la Résistance en l’ajustant aux nécessités de continuer à observer cet effondrement malgré la poussière et les gravats.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

L’important, c’est de ne pas gagner...   12/11/2020

12 novembre 2020 – Tout le monde répète à satiété la phrase fameuse du baron Pierre de Coubertin et personne n’y croit : « L’important, c’est de participer » ; laquelle, pour être complète, devrait être : « L’important n’est pas de gagner mais de participer ». Tout le monde la répète et personne n’y croit, simplement…

Ouverture libre

Au Diable l’égalité !   11/11/2020

• Textes du 11 novembre 2020. • Une interprétation évidemment fondamentale de la grande poussée progressiste-sociétale en faveur de l’égalité, comme l’œuvre du Diable. • Effectivement, « Comme les marxistes culturels d’aujourd’hui [essentiellement aux USA], Satan demande l’égalité mais cherche en vérité à être le grand dominateur ». • Car, aujourd’hui, des esprits s’intéressent à des références extrêmement précises au Moyen-âge et aux conceptions fondamentales qui l’ont dominé. • Contributions : dedefensa.org et William S. Lind.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Initiation au désespoir relatif   10/11/2020

10 novembre 2020 – Ici, à ce point, je marque un temps d’arrêt par rapport aux événement extrêmement rapides des Temps-Courants (Très-Vite). Il s’agit d’un  texte qui me renvoie à mes souvenirs mais dont on verra qu’il n’est pas sans intérêt pour ces mêmes Temps Courants. Ce qui m’attache et me…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Balade dans l’en-deçà de l’Horizon de la Crise   09/11/2020

9 novembre 2020 – Nous continuons notre balade multiple et dans tous les sens, dans les mondes alternatifs qui caractérisent notre monde présent dans son “étrange époque”. L’“élection” extra-ordinaire de Biden, cela conçu d’un point de vue festif, avec danse publique du type Carnaval de Rio en beaucoup plus pataud…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

« On peut le dire ! Il est président des États-Unis ! »   08/11/2020

8 novembre 2020 – Les plus jeunes (d’esprit je veux dire) se rappelleront la très vieille et alors très-fameuse sketche (féminin pour moi, toi non plus ! On est de son temps, diable !), de Francis Blanche et de Pierre Dac, deux artistes du music-hall de l’époque du Paléolithique-Néolithique Supérieur. Cela se passait…

Ouverture libre

Les 4-vérités de la ‘post-vérité’   06/11/2020

• Articles du 6 novembre 2020. • Bien entendu, articles autour des événements aux USA, autour du chaos de l’élection présidentielle. • Quelques questions posées à un journaliste et chroniqueur US, sur les significations essentielles de cette crise si profonde, qui menace les fondements et les structures des USA. • Réponses évidemment dramatiques et saisissant la crise dans toute son ampleur, pour décrire un événement d’une importance historique sans guère de précédent. • Contributions : dedefensa.org, interview du Figaro-Vox.

Ouverture libre

2020, ou l’école du mythe   05/11/2020

• Textes du 5 novembre 2020. •  On parle de Codiv19, pourquoi pas, mais on pourrait aussi bien parler de Trump-Biden ; et l’on parle surtout de notre psychologie au cœur de la crise des crises (GCES). • Aujourd’hui, toutes les crises se croisent et se décroisent en autant d’aspects de la Grande Crise. • Le texte présenté ici pourrait concerner le désordre fou affectant les USA ; il concerne le désordre fou affectant notre crise sanitaire refermée sur les dirigeants du Système comme un piège à double tour.  • Contributions : dde.org et Ariel Beresniak.

Faits & Commentaires

  • Le charme discret du ‘Wokenisme   21/11/2020

    • C’est le plus formidable imbroglio, labyrinthique, kafkaïen, nœud gordien que l’on puisse concevoir... • Nous parlons bien entendu de USA2020 et de l’‘élection’ de Joe Biden, l’inédit Pappy-Khaos : car il est temps de réaliser cet événement incroyable que Biden et tout son train sont plus susceptibles d’ajouter un néo-colossal bordel que Trump lui-même, qui a assuré d’excellentes fondations. • Nous nous attribuons l’assistance d’un grand commentateur satirique, dans le chef de James Howard Kunstler, dans un texte paru hier : Kunstler, d’une part présente et commente les dernières péripéties de la Grande-Fraude, modèle USA2020, avec la conférence de presse d’hier de l’équipe des avocats de Trump ; d’autre part il situe cet épisode essentiel de la ‘transition’ dans le cadre de la GCES, lorsqu’un président sera désigné (Kunstler croit plutôt à Biden). • A côté des affrontements et des haines avec leur puissance et leur durabilité, on distingue de plus en plus précisément la possibilité de cet événement formidable qu’est le développement sans frein du ‘Wokenisme’, idéologie de la déconstruction totale.

    Lire cet article
  • Inéluctabilité de la voie sacrée   15/11/2020

    • Ce texte se propose de faire une appréciation générale de la situation à partir du constat de l’extrême importance et de l’extrême gravité de la crise de l’américanisme (plus encore que “la crise des USA”), c’est-à-dire la “crise de l’américanisme” prise comme la crise de la Modernité, et donc la crise d’une civilisation, de “notre civilisation devenue contre-civilisation” (autre énoncé pour notre GCES, crise dite “de l’Effondrement du Système”). • Pour l’énoncé et l’analyse de la chose, nous citons longuement une partie importante de la dernière analyse d’Alastair Crooke, du 13 novembre, dont la démarche rencontre parfaitement la nôtre quant à la dimension de “crise de civilisation” en cours aux USA. • Il s’agit de considérer cette crise dans la perspective de la crise de la période de l’Âge des Lumières et, aujourd’hui, en directe connexion complémentaire avec la crise dite-sanitaire du Covid19. • Trump ou Biden, etc. ? Nous sommes bien loin de ces considérations. • Les événements n’ont pas besoin de nous, pour bouleverser notre destin, si nous sommes encore conscients d’avoir un destin.

    Lire cet article
  • Covid’s Band   30/10/2020

    • Céline, en ce temps-là, avait décidé de donner comme titre à son livre : ‘Guignol’s Band’, et loin d’être un mot de désespoir ce titre était un cri de dérision. • Dans notre démarche, ‘Covid’s Band’ tient la même fonction, et peut-être même aurait-on pu trouver ‘Covid’s Bouffe’ (ou Covid-Bouffe, – retenons précieusement ces expressions, elles auront loisir de servir). • La pandémie Covid19 est en train en effet de hisser la civilisation occidentale, la modernité et le Système d’un même élan, au sommet inexpugnable d’un Everest de dérision. • ‘Tout ça pour ça’, êtes-vous bien sûr ? Oh, que oui ! Et bien précieusement encore, tenons ferme notre stupidité érigé en ‘Plus Grand Chapiteau du monde’ (autre titre à retenir). • Cette “seconde vague”, sous le plus grand chapiteau d’une noria de professeurs de médecine et de la suite sans fin de leurs spécialités extraordinaires, tous coiffés du même entonnoir avec l’inscription Big Pharma (il faut bien vivre), cette ‘seconde vague’ ressemble à la marée montante du soir, celle qui, plus jamais, ne redescendra. • Pour notre plus intense satisfaction, leur bêtise règne...

    Lire cet article
  • Analogie devenant allégorie   11/10/2020

    • Nous revenons sur une analogie déjà signalée, à partir d’une image symbolique que nous avons tracée de la situation de la crise Covid19 : à savoir que le Système, dans le chef de ses autorités soi-disant adéquates, se trouve enchaînées à la nécessité d’exiger du virus une capitulation sans condition. • A cette occasion, nous avons rappelée l’exigence, apparue dans le chef de Franklin Delano Roosevelt en janvier 1943, de la capitulation sans condition imposée à l’Allemagne (et plus tard au Japon). • outre l’extrême sottise de cette décision, celle-ci apparaît pour nous comme l’ouverture de la structure mondiale de puissance du soi-disant ‘Empire américain’, sous le parrainage du Système. • A l’autre extrême, la reddition sans condition qui marque l’exigence de la crise Covid19, mais aussi la crise intérieure des USA (GrandeÉmeute- 2020’), marquent la fin de cet ‘Empire’ dont la mise en place est annoncée en janvier 1943. • Cette « Analogie devenant allégorie » permet de mieux comprendre la situation présente, avec ses enjeux et ses perspectives, à la lumière d'un passé révélé pour l'occasion,.

    Lire cet article
  • L’abîme de la postmodernité   25/09/2020

    • On plus en s’en rapproche, au plus on mesure l’importance rupturielle potentielle de l’événement. • Il s’agit bien entendu de l’élection présidentielle USA2020, dont Alastair Crooke écrit : « Une crise constitutionnelle majeure se profile à l’horizon... Et après ? Il y a l’abîme où nous n’osons pas regarder. » • L’élection commence à être considérée dans son contexte mondial, comme un facteur fondamental de la crise qui secoue l’entièreté du Système (GCES), en fonction des enjeux immenses nés de la Guerre Froide et développés depuis : Crooke se réfère notamment à Anne Applebaum et à sa vision d’un avenir utopique. • Il est vrai qu’au travers de cette élection, deux conceptions, deux visions du monde s’affrontent autour de ce qui est presque le cadavre du Système. • Dans ce cadre de réflexion, on peut se demander si la mort de la Juge Ginsburg, qui représentait l’aile ultra-progressiste de la Cour Suprême, n’augure pas d’un autre événement considérable parce qu’elle met en jeu l’organe suprême de la démocratie américaniste, et d’une certaine façon l’État de Droit lui-même.

    Lire cet article
  • Joe devenant Kerenski   15/09/2020

    • Les USA vont-ils connaître leur ‘révolution d’Octobre’ en novembre comme il sied, mais plutôt le 3 que le 7-8 ? • Un événement montre indirectement que la situation est très sérieuse : l’intervention de Bernie Sanders qui juge péremptoirement que Joe Biden n’est pas assez à gauche dans sa campagne, que s’il ne redresse pas tribord toute il va dans le mur, directement et sans ménagement. • Le ton et l’autorité de Sanders surprennent : l’un et l’autre signifient que l’homme se sent en position de force, et il se sent en position de force parce qu’il s’appuie sur la rue et qu’aujourd’hui, qui parle pour la rue terrorise le parti démocrate. • C’est un des charmants paradoxes de la situation très compliquée installée dans la Grande République : le parti démocrate est prisonnier du monstre, de l’espèce de Frankenstein dont ce parti a tant favorisé l’apparition, et Sanders, l’homme qui est constamment trahi, pourrait apparaître comme l’“homme de la situation”. • Il y a dans ce cas la réalisation collective et opérationnelle de plus en plus marquée que l’on se dirige vers des événements radicalement révolutionnaires.

    Lire cet article
  • L’“Âge du Désordre”   12/09/2020

    • “La globalisation, c’est fini !” : c’est en substance le bref et abrupt résumé de la note générale d’analyse que l’équipe d’experts de la Deutsch Bank (DB) a communiqué à sa hiérarchie pour ce qui concerne la situation économico-financière générale présente et à venir au moins sur le moyen terme. • Le temps de l’abondance financière est passé et celui de la crise abyssale s’ouvre sur un paysage désolé et torturé. • L’analyse juge que cette situation nouvelle devait être atteinte sans la pandémie Covid19, mais que cette pandémie a notablement accéléré le processus. • Il n’est pas assuré que ce jugement hypothétique soit juste mais le consensus est proche d’être général sur l’état des choses avec Covid19. • La “situation nouvelle”, c’est également une Chine s’affirmant comme première économie mondiale, et les USA refusant de passer la main (quel que soit le président). • Rien d’organisé ni de régulé dans tout cela, mais bien l’entrée dans l’Âge du Désordre (du Très-Grand Désordre). • Même les directions financières du monde de notre civilisation semblent donc convaincues de la crise.

    Lire cet article
  • Psychologie suicidaire de la GCES   01/09/2020

    • Il y a une psychologie spécifique de l’américanisme, marquée notamment par ses caractères de l’inculpabilité et de l’indéfectibilité qui font sa force et sa faiblesse. • Aujourd’hui, il n’étonnera personne d’apprendre que des études séreuses et scientifiques nous disent qu’en juin, – mois pris comme référence du climat courant, – des proportions astronomiques de citoyens des USA ont songé au suicide. • C’est le signe le plus puissant, liant l’individuel au collectif, de la monstrueuse gravité de la crise qui étouffe les USA en attaquant directement sa psychologie. • Ce climat, Lincoln le devinait il y a près de deux siècles, parce qu’au fond il est inhérent à l’Amérique comme principale production du Système. • Ainsi les indices s’accumulent-ils pour nous faire faire bonne mesure de la crise aux USA, et de la façon dont elle est le paroxysme de la GCES qui nous concerne tous. • La crise de l’américanisme s’affirme de toute sa puissance dans le courant de la métahistoire comme la crise terminale de la modernité et concerne toute notre (contre-)civilisation dévoyée.

    Lire cet article
  • Somme toute, vive le complotisme...   24/08/2020

    • Nous constatons chaque jour la résilience de la crise-Covid19, qui accompagne évidemment la pandémie du même matricule. • Le rôle de cette crise Covid19 est essentiel : un facteur extérieur qui ne cesse, en entretenant la tension, de raviver et d’aggraver les autres crises, et bien sûr la GCES dans son ensemble • Un autre point essentiel est que Covid19 est un formidable réceptacle pour le complotisme ; c’est-à-dire qu’à son propos sont développés un nombre très élevés de complots, de théories de la conspiration, etc., – dont chacun jugera ce qu’il veut de la validité. • Par contre, nul ne peut nier l’utilité de la chose. • En effet, en étant de cette façon le réceptacle exceptionnel de l’essentiel de la production complotiste, la crise-Covid19, si proche de la vie quotidienne et si haut dans l’actualité, alimente encore bien mieux la tension nécessaire au développement de la Grande Crise d’Effondrement du Système. • De ce point de vue qui est devenu essentiel avec Covid19, le complotisme est un apport précieux au déroulement des événements. • Rien à voir avec l’existence ou pas d’un complot.

    Lire cet article
  • Le complot de la métahistoire   18/08/2020

    • Enfin un complot pris pour du vrai dans les mises en ligne de notre vénérable site... • Et encore, nous tenons ferme le coupable, et le désignons à la vindicte des employés du Système : la métahistoire, ou ‘métaphysique de l’histoire’, ou l’Histoire comprise et décrite par la métaphysique sacrée et uniquement compréhensible et descriptive pare la métaphysique sacrée. • Il est vrai que nous sommes dans une époque et face à des événements qui exigent de tels outils de compréhension, alors que se déroule la phase finale de la grande Crise dont le terme est nécessairement l’Effondrement du Système, – effondrement inéluctable, un peu comme meurent les étoiles englouties dans les trous noirs. • Pour ce faire, nous empruntons les voies des comploteurs qui sont si actifs par les temps qui courent. • Nous leur empruntons leur méthode car nous savons qu’au terme, à l’extrême de la surpuissance, lorsqu’extrême devient excès, se trouve l’autodestruction. • Cette démarche ne nous éloigne en rien du contexte de notre crise générale. • Au contraire, nous nous y ébattons joyeusement.

    Lire cet article
  • Terreur-PC et autodestruction   12/07/2020

    • Les temps sont étranges et singuliers, selon un désordre inimaginable obtenu d'une façon paradoxale par l’application intransigeante de la loi de fer du Politiquement-Correct (PC) qui exige de tous un point de vue et une moraline conformes à la doxa triomphante. • Les exemples des péripéties les plus grotesques, les plus baroques et les plus improbables, qui se déroulent sous les yeux de tous, répercutés par des milliers de réseaux sociaux, constituent aujourd’hui le gros des ‘événements’ tout entiers contenus dans la sphère du symbolique et de la communication, mais qui ont pourtant mis les USA au bord de la guerre civile. • Nous reprenons ici l’idée de l’extraordinaire puissance du PC, qui est en train d’initier et d’enflammer des crises d’une extraordinaire puissance, et suppléant ainsi à l’impuissance du politique et à la paralysie des guerres hybrides et asymétriques, du terrorisme et de la subversion. • Pour nous, le PC, qui est un événement dont les origines sont mystérieuses, est le principal aliment de la grande crise d’Effondrement du Système, et de sa destinée d’autodestruction

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • La politiqueSystème is back   27/11/2020

    • Puisque nombre des plus grands esprits de l’époque y croient dur comme faire, envisageons l’hypothèse que Biden est le 46ème président des Etats-Unis, le président le plus ‘fraudé’ de l’histoire de cette puissance. • Faisons grand cas, dans ce cas, d’une part importante de l’équipe de sécurité nationale d’une administration Biden que la bestiole vient de nous présenter. • Le monde peut clamer ses alléluias, il gagne drôlement au change par rapport au malpoli Trump : c’est l’équipe la plus destructrice et la plus belliciste dont on puisse rêver. • Hourrah.

    Lire cet article
  • L’étrange contrecoup de la Bolivie   20/10/2020

    • Victoire remarquable et inattendue au premier tour de l’élection présidentielle du candidat du parti d’Evo Morales, le président bolivien déposé par un coup d’État -en 2019. • Même sa ‘remplaçante’ par intérim, que l’on, voyait comme la future marionnette de Washington, s’est précipitée pour saluer le nouveau président, Luis Arce. • Que se passe-t-il ? • La machine de puissance et d’influence subversive US serait-elle grippée, elle aussi, comme l'est le pouvoir civil à Washington D.C. et d'une façon générale dans les Etats de l'Union ?

    Lire cet article
  • Extension du domaine de la crise   06/10/2020

    • La crise Covid19 acquiert de plus en plus des dimensions universelles dans de multiples domaines, se fondant de plus en plus dans les autres crises et constituant la GCES. • L’épisode  Trump-Covid19 a ainsi fait pleinement entrer la crise sanitaire dans la crise politique US, c’est-à-dire qu’il a politisé d’une façon décisive Covid19 en devenant un outil politique pour Trump dans la campagne. • En France, le désordre avec la contestation générale de la stratégie gouvernementale fait également progresser Covid19 vers le domaine de la politique.

    Lire cet article
  • Pourquoi pas une ‘October Surprise’ ?   28/09/2020

    • Une hypothèse des observateurs trotskistes sur l’évolution de la situation washingtonienne : les militaires US pourraient-ils envisager ou exécuter une opération de guerre extérieure constituant une puissante diversion des priorités par rapport à la situation politique actuelle ?  • Cela s’appelle ‘October Surprise’. • Cela peut-être envisagé, à partir de la situation des USA en Irak, par rapport à l’Iran. • Pour autant, cela ne pourrait conduire à notre sens qu’à une accélération peut-être décisive du désordre de la direction du système de l’américanisme.

    Lire cet article
  • Regarder la Russie au fond des yeux   20/09/2020

    • La puissance stratégique de la Russie, depuis la révolution hypersonique, est aujourd’hui un fait incontournable de l’équilibre (du déséquilibre) des forces. • L’effondrement américaniste continue à s’aggraver, malgré des centaines de $milliards engouffrés par le Pentagone pour la modernisation de ses forces, ici les forces stratégiques nucléaires. • Avec 28 $milliards, les Russes ont réussi les révolution stratégique et posé leur supériorité. • Avec 1 500 $milliards, le Pentagone s’enfoncent dans des Tonneaux des Danaïdes.

    Lire cet article
  • De Loukachenko à notre GCES   17/08/2020

    • Il est vrai qu’il se passe en Biélorussie des événements qui, en d’autres temps, eussent alarmé le monde entier et nous auraient mis au bord de l’abîme de la guerre. • D’ailleurs, peut-être est-ce le cas (l'abîme)... • Quoi qu’il soit, il reste que la situation générale si particulière, si spécifique et si excessive fait que la crise biélorusse soulève bien moins d’intérêt opérationnel, notamment aux USA, que, par exemple, la crise ukrainienne. • La cause en est les formidable tremblements intérieurs que nous subissons, qui nous enferment dans notre portion de GCES.

    Lire cet article
  • Poutine et l’ensauvagement du monde   04/08/2020

    • La ‘nord-coréanisation’ de la Russie ? Drôle d’idée, drôle d’expression. • Il s’agit pourtant du thème d’un article du Russe Artem Loukine. • L’idée est que les USA tiennent la Russie comme une “menace” négligeable dès lors que la Chine existe. •  Loukine argumente que le fait d’être considérée de la sorte conduirait la Russie à une posture beaucoup plus agressive qu’elle n'a. • Cette argumentation inédite suscite indirectement une hypothèse originale en forme de question : Poutine s’est-il convaincu de l’ensauvagement des USA et donc du monde ?

    Lire cet article
  • L’Allemagne sans souteneur ?   30/07/2020

    • Certes, ce ne sont pas tous les héroïques G.I. américanistes, prêts à mourir pour Hambourg et Goethe face aux hordes slaves, qui quittent le sol sacré de l’Allemagne du bloc-BAO. • Mais c’est tout de même un bon tiers de ces héroïques qui s’en vont, soit en Belgique et en Italie, où l’on exulte, soit aux USA “back home” où l’on s’amuse bien mieux qu’en Europe. • Rien n’arrête Trump, et surtout pas son incroyable fragilité intérieure dont il se fiche complètement pour poursuivre son œuvre de pirate et maître-chanteur international et transatlantique.

    Lire cet article
  • “Rien ne sera plus comme avant”: Bingo...   19/07/2020

    • Petite revue de détails sur la crise-Codiv19 alors que rien n’est fini, alors que tout le monde parle de “deuxième vague”, alors que de grands pays continuent à souffrir (les USA en particulier). • La crise Codiv19 est bien ce que l’on craignait : un détonateur massif pour une cascade, un déferlement de crises diverses, ce qui nous a conduit à parler officiellement de la Grande Crise d’Effondrement du Système. • Le choc économique qui commence à montrer ses contours ressemble à un carnage. • Mais c’est surtout à notre psychologie qu’il faut s’adresser.

    Lire cet article
  • Chevaucher le tigre ?   12/07/2020

    Des mots extrêmement durs de Lavrov concernant la posture stratégique des États-Unis, leur désintérêt pour un accord stratégique et la façon qu’ils ont d’envisager d’utiliser le nucléaire dans une guerre “gagnable”. • Mots inhabituels de la part du ministre russe, qui marquent l’inquiétude et la préoccupation des dirigeants russes devant la situation interne des USA. • Leur crainte, c’est de savoir s’il y a encore à Washington une autorité à laquelle la machine militaire US obéit. • Les derniers événements et prises de position justifient leur inquiétude.

    Lire cet article
  • Un renvoi type-Russiagate   03/07/2020

    • On croyait la dynamique de la manufacture des réalités alternatives passée au simulacre “la Chine est notre plus grand ennemi à tous”. • Eh non, il y a encore un revenez-y, un “retour sur image”du gros poisson pourri nommé Russiagate. • La “Dame en Gris”, dite-New York Times, a accouché d’un montage très débile, dont même un comics pour les moins de 7 ans ne voudrait pas. • Une histoire montée à la force du poignet de Russes payant les talibans pour tuer des soldats US. • Difficile de savoir ce que cherchent exactement les scénaristes CIA-NYT.

    Lire cet article
  • La modernité en son principe de Peter   28/06/2020

    • L’introduction d’une contestation type BLM-USA introduit en France une nouvelle problématique du communautarisme et de sa crise très profonde. • Un “activiste anticolonialiste” et surtout “panafricain”, vient à Paris dire tout le mal qu’il pense de Block Live Matter et la préférence qu’il défend pour un black power. • Pour lui, les Noirs doivent retrouver leurs racines et leur identité, et des phénomènes tels que BML sont des faux-nez que les progressistes-sociétaux blancs favorisent pour renforcer leur poids électoral. • Complications...

    Lire cet article
  • L’hypersonique russe seul dans les étoiles   15/06/2020

    • Ayant pris l’habitude de nous informer des progrès russes en matière de systèmes hypersoniques, Poutine continue en annonçant que la Russie est sur la voie de progrès décisifs en matière de défense contre de tels engins. • L’ensemble donne à la Russie, qui domine tout le reste en matière de missiles offensifs, la perspective d’une supériorité totale. • Les USA tentent de combler leur retard en développant des programmes qui ne cessent de rencontrer des difficultés et d’accumuler du retard. • La Grande Crise n’épargne aucun domaine.

    Lire cet article
  • Poutine sort du bois   14/06/2020

    • Poutine fait quelque chose qu’il ne fait pas d’habitude, et même qu’il s’interdit d’habitude de faire : commenter la situation intérieure d’un pays en crise. • Il le fait pour les États-Unis, les pieds dans le plat, et tant pis si les orfraies crient au Russiagate. • Ce que nous dit Poutine et ce qu’il dit à Washington, c’est qu’il juge la crise US gravissime, et donc d’une extrême importance pour le reste du monde si l’on considère l’importance des USA. • Les Russes ont compris que Washington affronte l’épreuve suprême dont l’issue peut ébranler le monde.

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur une nouvelle ‘Résistance’   13/11/2020

    • Nous nous proposons de partir sur la base de ce constat que nous faisons de l’apparition d’une nouvelle ‘Résistance’. • A ce propos exactement, nous écrivons ceci : « Après quelques jours d’avoir été groggy & conséquences, les signes et nouvelles abondent sur une réaction sous la forme d’une réponse à l’événement ‘élection’-Biden, et une forme qui serait celle d’une nouvelle ‘Résistance’, aux USA d’abord, avec extension au reste (notamment du bloc-BAO- dans la logique d’un phénomène d’expansion  accélérée du domaine de la GCES) ». • Tout cela n’annonce ni une victoire, ni un renversement des valeurs, mais un approfondissement du désordre : on ne rompt pas avec l’épisode-Trump, on le prolonge irrésistiblement avec de nouvelles trouvailles. • Ce qu’il faut suivre aux USA, ce n’est pas une joute post-électorale car rien ne sera vraiment différent lorsqu’on y signera un nouveau bail. • Mais pour “suivre”, il faut s'y retrouver... • La seule certitude est qu’il faut poursuivre l’extension du domaine de la Résistance en l’ajustant aux nécessités de continuer à observer cet effondrement malgré la poussière et les gravats.

    Lire cet article
  • Notes sur l’apocalypse-Covid   07/10/2020

    • L’infection au Covid19 du président Trump a brutalement fait franchir un palier de plus à la Grande Crise d’Effondrement du Système en réunissant, en mariant les deux crises principales : celle de la pandémie et celle du système de l’américanisme. • Avec l’art consommé qui le caractérise, Trump a installé le monde dans une hyper-tragédie-bouffe suspendue à un calendrier fou : une élection le 3 novembre dont on ne sait si l’un des deux candidats sera d’ici là en train d’affirmer sa supériorité, ou s’il sera décédé des suites de la maladie. • Et l’épisode Trump ne fait pas passer au second plan la crise du Covid, au contraire il l’exacerbe. • Cette crise est en pleine ré-accélération sinon reprise, une fois acté le fait que le passage de la pseudo-première vague au prix de centaines de milliers de morts ne termine absolument pas la séquence. • ‘Ré-accélération’ ou ‘reprise’, c’est-à-dire confusion totale, avec la perspective effrayante : devra-t-on vivre désormais en état permanent de Grande Guerre sanitaire ? • Convoqués pour entendre l'acte d'accusation : la Science, la Raison, le Système.  

    Lire cet article
  • Notes sur une contradiction interne   27/09/2020

    • Cette “contradiction interne” est de taille et concerne l’asymétrie, voire le paradoxe sinon la contradiction (justement) que l’on trouve souvent, sur le terrain militaire, entre tactique et stratégie. • ...Mais il s’agit du terrain général de notre Grande Crise de l’Effondrement du Système, où nous retrouvons ce même phénomène de contradiction entre la tactique et la stratégie, comme figures pour comprendre l’évolution de ce formidable événement. • Le cas que nous prenons est celui des déconstructionnistes, avec leur French Theory dont il semblerait qu’elle inspire le mouvement général de désintégration (déstructuration et déconstruction) en cours aux USA. • Nous nous appuyons sur un cas personnel qui nous est cher, à partir d’un enregistrement dont nous avons déjà parlé : celui de Jacques Derrida. • Notre thèse est que la ‘confession’ de Derrida tient à la position que le cours des événements l’oblige à avoir par rapport à ce qu’il peut percevoir comme étant le Mal. • On trouve également dans ces Notes un extrait du travail en cours de PhG sur le Tome-III de ‘La Grâce de l’Histoire’.

    Lire cet article
  • Notes sur la mercantilisation en vrille   19/09/2020

    • Notre époque est celle de l’étude studieuse et attentive de la chute, de l’effondrement d’une hyperpuissance hégémonique et du Système qu’elle servait avec zèle et empressement. • C’est aussi, espérons-le avec force, l’étude de la chute et de l’effondrement d’une époque, – la modernité et sa bâtarde tardive de la postmodernité, – et de la civilisation de l’im-monde qui va avec. • Parmi les colifichets qui sont entraînés dans cette chute-effondrement, il y a le phénomène de la ‘mercantilisation’ du monde, des êtres, de leur vie, de leur esprit, de leur passé et de leur avenir, que l’Amérique avait apporté en dot à cette époque ouverte par le “déchaînement de la Matière”, à la jointure des XVIIIème et XIXème siècle. • On envisage ici quelques signes évidents de cette chute-effondrement. • Un point d’un particulier intérêt est la mercantilisation de Black Lives Matter, sans doute avec des liens intéressants avec la Chine, ce qui donne à cette puissance un rôle particulier dans la ‘révolution culturelle’ qui fracasse l’Amérique. • Mais bon, les ‘révolutions culturelles’, les Chinois connaissent.

    Lire cet article
  • Notes sur une color revolution en soldes   10/09/2020

    • L’Amérique, les USA ne quittent pas le champ de nos préoccupations, – en 2020, à moins de deux mois des présidentielles, moins que jamais. • Cette puissance paraissait jusqu’ici, jusqu’à ces dernières années, un bloc de structure formidable présidant à une organisation du pouvoir politique sans égal. • Depuis 2016, ce temps a passé, et l’on sait bien que Trump n’y est pas pour rien mais qu’il n’explique pas tout. • Aujourd’hui se déroule à ciel ouvert une suite ininterrompue de désordres d’une part, de manœuvres de subversion du pouvoir des deux côtés d’autre part. • Ce que nous voulons mettre en évidence, c’est cette atmosphère ;, cette situation véritablement schizophréniques, où deux séries d’événements, deux narrative se côtoient, alors que certains veulent continuer à croire que l’élection présidentielle de 2020 se passera comme les précédentes, et qu’un nouveau mandat de quatre ans s’ouvrira.  • Bien entendu, il apparaît chaque jour davantage que les événements de USA2020 représentent le champ de bataille planétaire de notre Grande Crise d’Effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur la zombification fracassée   15/08/2020

    • L’étrange époque s’est embarquée sur la chemin de la folie, en mode-turbo parce qu’un étrange virus s’est trouvé sur sa voie et l’a infectée globalement, selon les normes de la globalisation. • Ainsi la norme de la globalisation s’est-elle brusquement arrêtée, tandis que diverses crises avaient lieu, qui firent crier au complot, et à la “Nouvelle Normalité” que le Système nous préparerait dans son laboratoire des machinations. • Mais Covid19 est là pour rester, c’est un piège dont les mâchoires fonctionnent bien, et qui est en train de transformer nos rêves de “Nouvelle Normalité”, hors-‘suprémacisme blanc’, en un cimetière des dinosaures, où le ‘suprémacisme blanc’ n’aura plus aucune raison d’être ni plus aucune utilité, et ne sera remplacé par rien, en attendant l’achèvement de l’effondrement du Système. • Car Covid19 est un piège qui a pour nom Janus. • En annexe : « Des employés blancs d’un laboratoire américain ont été dans un “camp de rééducation” pour les convaincre de leur racisme » (Spoutnik-français) et « The ‘New Normal’ Is De-Normalization », de Charles Hugh Smith.

    Lire cet article
  • Notes sur le péril jaune-zombie   25/07/2020

    • Quelques mots à la suite d’un discours de Mike Pompeo, le secrétaire d’État qui “ment, trompe et vole” dans un éclat de rire si satisfait de lui-même. • Le 23 juillet donc, Pompeo a appelé à un rassemblement de toutes les démocraties du monde libre pour se préparer à une ‘croisade’ qui éradiquera de la surface de la terre, c’est sûr, le dragon maudit. • Il en est même à câliner les Russes, quasiment baptisés ‘démocrates’ pour l’occasion, pour qu’ils l’aident à faire tomber la Chine dans le piège de négociations nucléaires stratégiques. • Bien sûr, toute cette brillante mise en scène est baptisée une “nouvelle Guerre Froide“ et l’on vous avertit qu’elle pourrait, mais oui mais oui, tourner en guerre brûlante. • Que voilà une belle et bonne stratégie ! • Non-stratégie, vide de toute substance, creuse et molle, parfaitement à l’image des USA actuellement en cours de désintégration. • Bien qu’il s’agisse de Trump que l’on hait plus que tout bien entendu, d’une haine bien américaniste, tout le monde à Washington sera d’accord avec cette chose, cette non-stratégie, tant elle leur correspond si bien.

    Lire cet article
  • Notes sur “Mister Mao Goes to Washington   08/06/2020

    • Commençons par le plus “frais”, le plus spectaculaire dans un enchaînement sinon un déchaînement révolutionnaire de la situation aux USA : le comité municipal de Minneapolis, désavouant son maire malmené lors de séances de huées populaires, a décidé la dissolution de la police de la ville. • La nouvelle de la dissolution de la police est la plus notable d’une situation qui n’en manque pas.• Les USA États-Unis sont plus que jamais un pays incontrôlé désormais, et sans doute incontrôlable, vivant à un rythme étrange, dans une conjoncture où l’on ne sait plus où se trouve la légalité, quelles sont les autorités prépondérantes, les groupes d’influence, etc. • Des fractionnements de facto se développent. • Il n’est aujourd’hui plus du tout ridicule d’évoquer une “révolution culturelle“, une guerre civile, une désintégration sous forme de sécessions diverses. • Si vous voulez réduire cela, reductio ad absurdum, à une gentille révolution unanimiste, humaniste et salvatrice contre “racisme” et  “violences policières”, – libre à vous puisque qu'existe encore, à peu près, la liberté d’expression.

    Lire cet article
  • Notes sur une identité perdue   01/06/2020

    • Nous envisageons les événements si extraordinaires en cours aux USA d’un point de vue précisément expliqué et détaillé : la perte de l’identité américaine telle que l’Amérique se représentait elle-même à elle-même, de la fin de la Grande Dépression (début de la Seconde Guerre pour les USA) à la fin de la guerre froide. • Pour cela, nous remontons à une analyse d’un très grand historien-commentateur, William Pfaff, qui diagnostiquait, dès 1992, une crise d’identité majeure des USA après la fin de la guerre froide. • Notre thèse est que cette perte n’a jamais été ni dentifiée, ni comblée par conséquent. • Très logiquement dans ce cas, nous apprécions que les événements de la séquence2016-2020, qui s’accélèrent aujourd’hui dans un tourbillon infernal, marque l’arrivée à la maturation explosive de cette crise de l’identité perdue. • En même temps, bien entendu, la crise de l’américanisme nous signifie quelle est la substance de notre propre crise. • Bien entendu, nous n’y voyons que du feu, bien trop occupés à bavarder racisme, globalisation, vivre-ensemble, démocratie et déconfinement.

    Lire cet article
  • Notes sur la déconstruction stratégique   27/05/2020

    • Nous tous, nous-même compris, ne pensons depuis quatre mois qu’au rythme du Covid19. • C’est naturel, sinon normal, mais il n’est pas assuré du tout que cela suffise. • Pendant ce temps, les automatismes de l’administration Trump, dans le sens de la déconstruction de tout ce qui constituait la stabilité des situations stratégiques jusqu’aux armements nucléaires se poursuivent. • Le dernier geste dans ce sens, voulu spécifiquement par Trump, c’est la sortie des USA de l’accord “Ciel Ouvert” de la guerre froide, avec la Russie : les Ouest-Européens, qui sont aussi dans cet accord, regrette la décision US mais eux-mêmes restent dans le traité. • Autre perspective menaçante : le possible transfert des armes nucléaires US entreposées en Allemagne, vers la Pologne. • Pour la Russie, ce serait pas loin d’être un  casus belli. • Trump, et l’establishment washingtonien hyper-belliciste avec lui, n’en a cure. • Tout le monde ne pense qu’à l’antagonisme USA-Chine mais l’antagonisme USA-Russie, impliquant l’OTAN, la Pologne, les Européens, etc., est une perspective plus pressante et plus menaçante.

    Lire cet article
  • Notes sur les juges de Karlsruhe, l’UE et Soros   14/05/2020

    • Il y a une cascade d’événements dans les fondements européens depuis le 5 mai. • Ce jour-là, la Cour Constitutionnelle allemande, qui siège à Karlsruhe a examiné les décisions des institutions européennes, essentiellement la BCE, pour procéder au sauvetage des budgets nationaux laminés par la crise-Codiv19 : elle a soulevé de très fortes objections et demandé (ordonné ?) à la BCE de s’expliquer (de se justifier ?) dans les trois mois. • L’UE, dans la personne de la président (ex-ministre allemande) von der Leyen, répond avec colère, menaçant la Cour de Karlsruhe d’enquêtes soupçonneuses. • Deux jours plus tard, dans la presse, les juges de Karlsruhe se sont répandus en affirmation, parfois musclées, sur la justesse de leur cause et sur la nécessité d’un meilleur “travail” de la BCE. • Là-dessus, Soros intervient et vilipende la Cour de Karlsruhe, lui qui nous prépare son gouvernement globaliste avec Covid19 comme bouffon du roi. • Résumé d’un commentateur : si la Cour perd cette bataille, l’Allemagne quittera l’euro ; si elle la remporte, la France et l’Italie quitteront l’euro

    Lire cet article
  • Notes sur un profil mussolinien   06/05/2020

    • De plus en plus nettement, la crise Covid19, outre d’avoir déclenché la phase finale de la Grande Crise d’Effondrement du Système, se double intérieurement d’une crise USA-Chine qui prend des proportions extrêmement préoccupantes mais également singulièrement surréalistes. • Cette seconde crise, “crise dans la crise” si l’on veut et “crise à cause de la crise”, est totalement liée à l’aggravation de la situation US puisqu’il s’agit d’un simulacre total initié par Trump pour se défausser de ses responsabilités dans cette situation intérieure, et être réélu. • Par conséquent, en arrière-plan de cet épisode, on distingue l’affrontement des deux poids-séniles, Trump contre Biden. • A côté de cela, il apparaît assez clairement que l’extrémisme radical de Trump est loin, très loin de faire l’unanimité des centres de pouvoir à Washington D.C., notamment les services de renseignement et le Pentagone. • Il y a dans cette situation les ingrédients caractérisant élégamment notre “étrange époque”, fonctionnant au “Grand Mensonge” et au simulacre, comme d’autres carburent à l’alcool ou à l’héroïne.

    Lire cet article
  • Notes sur la ruée hors de l’or noir   22/04/2020

    • Ces derniers jours, la crise du pétrole ferraille avec la crise sanitaire Covid19 pour accaparer les premiers titres des journaux. • Une fois de plus, la situation est “sans précédent”, “on n’a jamais vu cela”, c’est un “événement unique dans l’Histoire”, etc. : chaque nouveau départ de feu, chaque crise-dans-la-crise méritant tous les superlatifs sans parvenir bien sûr à éteindre le nouvel incendie ainsi déclenché, alimente la conviction que l’on se trouve bel et bien dans la phase finale de la Grande crise d’Effondrement du Système. • Pour certains, avec des situations prodigieuses où le prix du baril entre dans la zone négative parce que les producteurs ne savent plus quoi faire de leur or noir avec leurs capacités de stockage à bout, la crise pétrolière signale la fin de l’“ère du pétrole”. • Certes, on dira que l'on n’en est pas à une “fin d’époque” près, désormais. • La pandémie Covid19 a déclenché une folle avalanche de crises des différents domaines du Système, comme si cette Grande crise était elle-même une pandémie, l’infection de l’effondrement passant d’un domaine à l'autre, d'un acteur à l’autre.

    Lire cet article
  • Notes sur l’impossibilité de Jérôme Bosch   09/04/2020

    • Il s’agit ici de fixer un Moment historique qui est évidemment d’essence métaphysique, comme un cliché de photographie saisit les éléments constituants d’une situation d’un instant. • On comprend qu’il s’agit d’une tâche titanesque et quasiment impossible, car le temps prétendument historique mais en vérité métaphysique dans l’Histoire est par définition étranger et rétif à toute description selon “les moyens du bord”, selon un état de l’esprit peu incliné à appréhender l’insaisissabilité de la chose. • Par conséquent, bien que nous appuyant sur des commentaires et des descriptions de situations que nous rencontrons et découvrions constamment, que ce soit des remarques de Mathieu Block-Coté, une description délirante du blitzkrieg de la Chine avec son Covid-19/2.0, des remarques appuyées sur une grande et vieille expérience d’Alastair Crooke, nous aboutissons à une description qui se voudrait inspiratrice d’une œuvre du peintre nommé Jerôme Bosch, si l’artiste était de notre temps. • Mais l'on sait bien que nous sommes dans les temps de “l’impossibilité de Jérôme Bosch”.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Kraken menace-t-il aussi le bloc-BAO ?   01/12/2020

    • Articles du 1er décembre 2020. • Kunstler, un de nos chroniqueurs favoris, revient dans un style inhabituel sur l’affaire du Kraken, du nom que l’avocate Powell a donné à l’ensemble des moyens d’intervention informatique de ce qu’elle juge être la Grande-Fraude. • Kunstler nous rappelle que le pardon de Flynn a fait sauter un verrou qui garde peut-être d’intéressantes précisions. • Les alliés-employés des USA ne sont pas à l’abri d’une retombée de boue sur leur mise virginale. • Contributions : James Howard Kunstler et dedefensa.org.

    Lire cet article
  • Balade avec homo sorosensus   27/11/2020

    • Articles du 27 novembre 2020. • Il se joue une partie étonnante en Europe, entre l’UE qui veut redresser les relâchements des valeurs-Pavlov du Système, et l’union mais scellée dans un pacte écrit de la Hongrie et de la Pologne. • Là-dessus, on vous parle de George Soros et de son nouveau compère Bill Gates, qui sont en train d’acheter diverses institutions européennes et internationales, et pas dans le sens polono-hongrois. • Ici, il s’agit d’une riposte du Hongrois Orban au globaliste Soros. • Contributions : dedefensa.org et RT-France.

    Lire cet article
  • Le ‘Coup’ sans fin des étiquettes doctrinales   23/11/2020

    Articles du 23 novembre 2020. • Description de la préparation du nième coup d’État (militaire) du ‘dictateur fasciste’ Trump, conformément à la norme. • Ce faisant, un site d’obédience connue (WSWS.org) déforme de plus en plus la ‘réalité’ au profit de ses étiquettes doctrinales, jusqu’à figurer dans un imbroglio conduisant à la satisfaction de ses préjugéscontre ses qualités d’analyse. • Avatar classique de ces temps étranges où de multiples ‘vérités’ se côtoient et se mélangent sans jamais se reconnaître. • Contribution : dedefensa.org, WSWS.org.

    Lire cet article
  • Hold-up sur ‘Hold-Up   20/11/2020

    • Articles du 20 novembre 2020. • Un documentaire (‘Hold-Up’) a conduit à une très grande agitation, notamment des plus éminents représentants du Système, à propos de l’horreur insupportable que constituent les activités des complotiste-conspirationniste de la ‘théorie du complot’. • On observe également que les vertueux qui gémissent et hurlent, qui sont au Système, ont la responsabilité de toutes les catastrophes qui nous arrivent, et aussi celle de susciter toutes ces activités qu’ils dénoncent. • Contributions : dedefensa.org et Arnaud Benedetti.

    Lire cet article
  • Au Diable l’égalité !   11/11/2020

    • Textes du 11 novembre 2020. • Une interprétation évidemment fondamentale de la grande poussée progressiste-sociétale en faveur de l’égalité, comme l’œuvre du Diable. • Effectivement, « Comme les marxistes culturels d’aujourd’hui [essentiellement aux USA], Satan demande l’égalité mais cherche en vérité à être le grand dominateur ». • Car, aujourd’hui, des esprits s’intéressent à des références extrêmement précises au Moyen-âge et aux conceptions fondamentales qui l’ont dominé. • Contributions : dedefensa.org et William S. Lind.

    Lire cet article
  • Les 4-vérités de la ‘post-vérité’   06/11/2020

    • Articles du 6 novembre 2020. • Bien entendu, articles autour des événements aux USA, autour du chaos de l’élection présidentielle. • Quelques questions posées à un journaliste et chroniqueur US, sur les significations essentielles de cette crise si profonde, qui menace les fondements et les structures des USA. • Réponses évidemment dramatiques et saisissant la crise dans toute son ampleur, pour décrire un événement d’une importance historique sans guère de précédent. • Contributions : dedefensa.org, interview du Figaro-Vox.

    Lire cet article
  • 2020, ou l’école du mythe   05/11/2020

    • Textes du 5 novembre 2020. •  On parle de Codiv19, pourquoi pas, mais on pourrait aussi bien parler de Trump-Biden ; et l’on parle surtout de notre psychologie au cœur de la crise des crises (GCES). • Aujourd’hui, toutes les crises se croisent et se décroisent en autant d’aspects de la Grande Crise. • Le texte présenté ici pourrait concerner le désordre fou affectant les USA ; il concerne le désordre fou affectant notre crise sanitaire refermée sur les dirigeants du Système comme un piège à double tour.  • Contributions : dde.org et Ariel Beresniak.

    Lire cet article
  • La Belle-Fureur de JHK   05/11/2020

    • Articles du 5 novembre 2020. • Il y a un sentiment que la vigilance du cœur et la noblesse de l’âme doivent nourrir avec la plus grande attention face à l’im-monde: la Fureur. • Contributions : dde.org et James H. Kunstler.

    Lire cet article