Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois d’avril 2018, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011(dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largementles €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle d’avril 2018 atteignaient €1613. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales: pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
avril 2018 : 1700 € récoltés

1700 €
Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 24/02/2018 au 21/04/2018

• Si l’on veut se démarquer de la presseSystème et assurer un travail convenable, non seulement d’information mais de communication, il faut encore et toujours se tourner vers “D.C.-la-folle” (politique intérieure et ses folles aventures extérieures de Syrie en Corée), le “tourbillon crisique” et la Grande Crise d’Effondrement du Système. • Voir quelques-uns nos articles sur ces divers sujets : le 4 février 2018, deux fois le 6 février 2018, deux fois le 7 février 2018 et le 7 février 2018, le 9 février 2018, le 12 février 2018, le 13 février 2018, le 14 février 2018, deux fois le 15 février 2018 et le 15 février 2018, le 16 février 2018, deux fois le 17 février 2018 et le 17 février 2018, le 18 février 2018, le 18 février 2018, deux fois le 19 février 2018 et le 19 février 2018, le 20 février 2018, le 21 février 2018, le 23 février 2018, le 25 février 2018, deux fois le 26 février 2018 et le 26 février 2018, le 2 mars 2018 et le 3 mars 2018. • Pour décrire cette époque plongée dans une étrange démence dont un très grand nombre d’habitants de la planète, ou de citoyens des pays nombreux de cette planète, – où, paraît-il très scientifiquement, la démocratie ne cesse de progresser, – il nous a paru utile de convoquer Nietzsche et son Zarathoustra, avec son concept fameux du « dernier homme » qui semblerait à certains correspondre à merveille à la situation humaine présente. (Voir deux fois le 28 février 2018 et le 28 février 2018.) • Le problème auquel nous faisons face effectivement, c’est le fossé extraordinaire existant entre la “vérité de la réalité” que nous percevons (ce que nommons “vérité-de-situation”, sous la forme d’éclair de vérité surgissant de la catastrophe qui caractérise notre époque) et la “réalité” (faussaire, selon nous) qui est imposée à ce “très grand nombre d’habitants de la planète, ou de citoyens des pays nombreux de cette planète”, souvent d’une façon incertaine car cette complète immersion dans le simulacre que sécrète le Système n’empêche pas nombre d’entre eux de connaître des accès de colère ou de frustration qu’ils tentent d’exprimer comme ils le peuvent, essentiellement par les moyens de la communication. • Il faut bien mesurer l’exceptionnalité de cette situation dont nous ne pouvons qu’être de plus en plus assurés qu’elle n’a jamais eu de précédent dans l’histoire du monde. • Cette situation est sans aucun doute due à la puissance du système de la communication dont l’aspect-Janus, que nous citons souvent, permet également à une communication antiSystème de se manifester, comme le fait dedefensa.org. • On comprend alors la distinction que nous faisons entre “information” et “communication” : pour nous la “communication” véhicule un ensemble de vision du monde que construit l’information, et donc l’un de ces ensembles est celui du Système et l’autre est un outil pour affirmer son combat antiSystème.


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Brèves de crise

Mobilisez-vous pour dedefensa.org   26/04/2018

Ouverture libre

Regard sur l’“attaque du vendredi-13”   25/04/2018

• Articles du 25 avril 2018. • Une appréciation par le colonel Lang de l’attaque réalisée contre la Syrie il y a deux semaines par l'équipe France-UK-USA : « Faut-il croire les Russes ? ». • Contributions : dde.org et W . Patrick Lang.

Les Carnets de Nicolas Bonnal

John Charmley et la very-british bêtise de Churchill   25/04/2018

Brute impériale, raciste humaniste, boutefeu impertinent, affameur et bombardier de civils, phraseur creux et politicien incapable en temps de paix, américanophile pathétique, Winston Churchill est naturellement le modèle de cette époque eschatologique et de ses néocons russophobes (Churchill recommanda l’usage de la bombe atomique contre les russes à Truman). On…

Bloc-Notes

S-300 en Syrie ? Panique en Israël   25/04/2018

• On saut que Moscou a annoncé qu'il pourrait livrer des S-300 à la Syrie pour permettre à ce pays de défendre son espace aérien et sa souveraineté. • Panique complète chez les Israéliens, qui violent constamment l’espace aérien et la souveraineté de la Syrie, comme si leur espace aérien et leur souveraineté étaient menacés. • Cette réaction montre d’abord que “l’attaque du vendredi-13” a bien été un désastre pour le bloc-BAO. • Elle montre aussi son impuissance : il y a presque 10 ans, Israël et USA paniquaient déjà devant la possibilité de S-300 en Syrie. 

Le monde d'Orlov

Triomphe FakeNews   24/04/2018

Le 14 avril 2018, les États-Unis ont tiré une salve de 103 missiles de croisière sur des cibles en Syrie ; 71 ont été interceptés ; seulement 32 ont atteint leurs cibles et n’ont causé que des dommages sans conséquence. Le coût des missiles était d’environ 185 millions de dollars. Les États-Unis ont…

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) Trump (1)
FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Les âmes de Verdun
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Ouverture libre

Un Pearl Harbor postmoderne...   24/04/2018

• Articles du 24 avril 2018. • Le cas syrien d’une “attaque chimique” étant devenue le stéréotype d’un montage de provocation pour justifier une attaque de plus contre la Syrie, un auteur imagine ce que pourrait constituer une telle occurrence en présence de l’armada navale de l’US Navy qui se déploie au large de la Syrie : “attaque-falseflag”, attaque massive US, riposte russe contre la flotte US. • Scénario d’un “Pearl-Harbor postmoderne” contre lequel le système de la communication permet de s’élever. • Contributions : dedefensa.org, “Nick” (Saker-US).

Faits et commentaires

Very-Special Relationships postmodernes   23/04/2018

• Alléluia, le président-sapiens Macron est à Washington pour trois jours, pour rencontrer l’incontournable Trump-Tower qui trône à la Maison-Blanche et autres gâteries du genre. • Macron veut « Make France Great Again ! » et il n’a pas trouvé de meilleure voie que de l’aligner sur les USA, et particulièrement sur Trump (« Make America Great Again ! ») pour, soupçonnons-nous, remplacer le Royaume-Unis dans ses fameuses special relationships, lui-même (Macron) précisant qu’il s’agit (avec Trump) d’une very-special relationship. • Bref, Macron ne doute de rien, et notamment pas de convaincre Trump qu’il a tort de s’opposer au traité nucléaire avec l’Iran, et qu’il faut au contraire le soutenir. • Certains doutent, eux, qu’il arrive à quoi que ce soit dans ce sens, sinon à l’une ou l’autre manœuvre-concession temporaire, et qu’il se retrouve enrôlé dans une croisade contre l’Iran comme il s’est trouvé l’être à propos de la Syrie, lors de l’attaque du 13 avril qui n’a été pour lui qu’une ouverture pour sa visite à Washington. • Il est difficile de distinguer, dans cette soupe au goût infâme, ce qu’il reste de la France.

Ouverture libre

La chronique Douma-“D.C.-la-folle”   21/04/2018

• Articles du 21 avril 2018. • Un survol de la situation à Douma, en Syrien, et à “D.C.-la-folle”, dans un climat de complète irrationalité et d’exacerbation de la psychologie. • Contributios: dde.org, Will Morrow, Bill Van Auken.

Ouverture libre

La France infra-soumise   21/04/2018

• Articles du 21 avril 2013. • Le chef du Parti de la France Insoumise annonce qu’il a rencontré le 18 avril l’ambassadeur à l’ambassade de la Fédération de Russie pour discuter des évènements de Syrie. • Il a ainsi appris qu’une initiative in extremis des Russes pour effectuer une enquête sur l’“attaque chimique” en Syrie n’avait pas reçu de réponse des Français : lâcheté saupoudrée de grossièreté. • Il a le projet de se rendre en Russie prochainement pour des contacts politiques substantiels. • Contribution :dedefensa.org et Jean-Luc Mélenchon. 

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Solitude & angoisse   20/04/2018

20 avril 2018 – J’ai ressenti comme particulièrement importante dans le champ de la communication, et par conséquent dans le champ de la psychologie pour chacun d’entre nous comme pour moi-même, la nouvelle développée hier (“Le Système pulvérise la ‘réalité’”). Il y a d’une part l’incident qui oppose l’ancien First Sea Lord,…

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Une traduction révolutionnaire d’Eugène Onéguine   20/04/2018

Mon épouse propose une nouvelle traduction de Pouchkine et de son classique Onéguine.  Tetyana a déjà traduit Tzar Saltan qui est sa meilleure vente sur Amazon.fr. Découvrez le film de Ptouchko pour profiter de la splendeur hyperboréenne de ce conte et de ce somptueux classique du cinéma soviétique. Ici elle…

Bloc-Notes

Le Système pulvérise la “réalité”   19/04/2018

• Lorsqu’une journaliste de la BBC reprend rudement un ancien First Sea Lord de la Royal Navy parce qu’il exprime des doutes sur la véracité de l‘“attaque chimique” du 7 avril, on doit comprendre qu’on se trouve dans une phase nouvelle des déboires de la perception de la réalité du monde. • Même s’il y a des doutes considérables autour des fondements de la crise syrienne du 7-13 avril, le Système s’en fout. • Désormais, il fonce (surpuissance) sans s’occuper de la justification de ses actes, ni des conséquences de ses actes. • Dernier acte de la pièce.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Heureux comme un Simulacre en France   18/04/2018

18 avril 2018 – Avant-hier en fin d’après-midi m’est venue l’idée étrange, pour meubler un temps de repos qui permet de penser à autre chose, d’allumer l’“étrange lucarne“ et de me rendre sur une chaîne française d’info pour tomber sur un débat de France-5, sur l’interview paraît-il surréaliste du Macron…

Le monde d'Orlov

De l’importance d’avoir l’air dangereux   18/04/2018

C’est un travail difficile d’être un hégémonmondial et la seule superpuissance du monde. Vous devez garder la planète entière bien alignée. Chaque pays a besoin d’être renseigné sur sa place et de s’y tenir, par la force s’il le faut. De temps en temps un pays ou deux doit être conquis…

Ouverture libre

Défilé de printemps   17/04/2018

• Article du 17 avril 2018. • Complexité après l'attaque en Syrie : un vieux monde sombrant dans les convulsions d'un virtualisme de puissance et la marche vers la mise en place d'un ordre nouveau. • Contribution de Badia Benjelloun. 

Bloc-Notes

“Polémique” entre l’im-monde et la Syrie   16/04/2018

• Les retombées de l’attaque de la nuit du vendredi-13 sur la Syrie sont considérables en termes de communication, de psychologie et d’enseignements opérationnels. • Comme jamais, – expression déjà usée à force d’être employée jusqu’à plus soif, – deux perceptions du monde, ou bien deux mondes s’affrontent, ou bien un monde hors-monde et une réalité-de-situation. • Le sujet de la pseudo-“polémique”, c’est le score de l’attaque : d’un côté, succès retentissant et 100% de tout, de l’autre 71 (missiles descendus) contre 32.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Croisière à bord de mon missile   15/04/2018

15 avril 2018 – Quelle belle invention que le “missile de croisière” ! L’expression marie si heureusement une idée presque touristique avec la charge technologique-mythologique du mot “missile”, – anglicisme devenu notre pain quotidien. Je me rappelle le temps de l’apparition de ce “système” pas encore baptisé Tomahawk et l’extase des gens du…

Analyse

Notes d’un promeneur au bord des abysses   14/04/2018

• L’attaque promise a bien eu lieu, dans la nuit de vendredi, plutôt comme une surprise dans la mesure où l’on attendait une délibération un peu plus longue tant il existait de contradictions, d’incertitudes, de mésententes, etc., à commencer par le propre cabinet du président Trump. • L’attaque a donc eu lieu, un peu comme par inadvertance, dans le cadre d’une opinion publique et d’une atmosphère plutôt marquées par la confusion qu’on a dite plus haut que par une résolution ferme. • Finalement, c’est une attaque limitée (même catégorie qu'il y a un an), qui évite soigneusement d’approcher les Russes, qui a montré par ailleurs que la défense aérienne syrienne avait une réelle efficacité. • Y aura-t-il d’autres attaques pour suivre dans cette séquence ? Le ministre Mattis dit que non, mais il n’est pas sûr que Mattis parle pour le président. • Dans tous les cas, l’attaque ne termine pas la crise, non plus que l’antagonisme entre les deux blocs, tout au contraire. • Il faut donc l’apprécier précisément dans un cadre général, celui de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Tourbillon crisique-47   13/04/2018

13 avril 2017 – Parlant pour ce qui est du comportement de que je nomme selon le Glossaire.dde du site le “bloc-BAO” (avec les USA en tête de proue), on sait que depuis 5-6 jours, se déploie la perspective intense d’une attaque qu’on croirait massive de la Syrie. Il y a eu…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Backpédaler en zig-zag dans les virages en pente   12/04/2018

12 avril 2018 – Ayant l’esprit plein des bruits d’attaque contre la Syrie, je consultai hier matin mes quelques sites coutumiers. Parmi ceux-ci, il y a, comme chacun le sait bien à la lumière de mes fermes convictions, le site WSWS.org. Je connais, par habitude journalistique, les classements de l’importance des nouvelles…

Faits et commentaires

Sur pied de guerre   11/04/2018

• La crise syrienne, crise sans fin et sans jamais abandonner le rebondissement du simulacre peinturluré à la face du monde dans le montage sans cesse recommencée de l’attaque chimique, enchaîne sur la crise Skripal/Novichok pour conduire les relations entre la Russie et le bloc-BAO/les USA, c’est-à-dire les relations entre la Russie et le Système à un point de rupture proche des hostilités possibles, de la guerre réelle. • Il est assez probable qu’on réalise cela beaucoup plus en Russie que dans nos contrées occidentales, où l’habitude innée du suprémacisme de nos vertus et de nos valeurs nous conduit à ignorer les positions des autres. • Au contraire et à partir d’une référence et l’autre, il apparaît clairement que, pour la Russie, nous sommes au bord de l’affrontement, de la guerre s’il le faut, sous ses formes les plus brutales. • Nous ignorons si la chose se concrétisera demain en Syrie ou s’il y aura un sursis mais cette évolution de la Russie vaut peut-être mieux qu’une leçon de plus sur la démocratie, – de notre part bien sûr, nous si vertueusement et si humblement “The Best & the Brightest”.

Le monde d'Orlov

Provocations et imagination créatrice   11/04/2018

Ceux qui sont chargés de mettre en scène des provocations semblent souvent manquer d’imagination créatrice. En conséquence, les incidents terroristes ont tendance à ressembler à une sorte de répétition sans fin du même scénario, avec les mêmes caractères étonnants. Par exemple, il y a une grosse explosion (ou beaucoup de…

Ouverture libre

La Syrie face à la “cage-aux-folles”   10/04/2018

• Articles du 10 avril 2018. • Nous sommes à nouveau au bord de la guerre, à nouveau par la grâce d’une “attaque” chimique montée de bout en bout, falseflag de plus flottant dans une mer de falsefags, comme alignés devant l’ONU. • Sans preuve, sans cohérence, sans raison, avec tout l’argument du monde pour le contraire, qu’importe c’est encore “Assad animal”, responsable-coupable... • L’expression est de Trump lui-même et égal à lui-même, qui s’est enflammé et veut à nouveau frapper la Syrie. • Contributions : dedefensa.org et Justin Raimondo.

Faits & Commentaires

  • Very-Special Relationships postmodernes   23/04/2018

    • Alléluia, le président-sapiens Macron est à Washington pour trois jours, pour rencontrer l’incontournable Trump-Tower qui trône à la Maison-Blanche et autres gâteries du genre. • Macron veut « Make France Great Again ! » et il n’a pas trouvé de meilleure voie que de l’aligner sur les USA, et particulièrement sur Trump (« Make America Great Again ! ») pour, soupçonnons-nous, remplacer le Royaume-Unis dans ses fameuses special relationships, lui-même (Macron) précisant qu’il s’agit (avec Trump) d’une very-special relationship. • Bref, Macron ne doute de rien, et notamment pas de convaincre Trump qu’il a tort de s’opposer au traité nucléaire avec l’Iran, et qu’il faut au contraire le soutenir. • Certains doutent, eux, qu’il arrive à quoi que ce soit dans ce sens, sinon à l’une ou l’autre manœuvre-concession temporaire, et qu’il se retrouve enrôlé dans une croisade contre l’Iran comme il s’est trouvé l’être à propos de la Syrie, lors de l’attaque du 13 avril qui n’a été pour lui qu’une ouverture pour sa visite à Washington. • Il est difficile de distinguer, dans cette soupe au goût infâme, ce qu’il reste de la France.

    Lire cet article
  • Sur pied de guerre   11/04/2018

    • La crise syrienne, crise sans fin et sans jamais abandonner le rebondissement du simulacre peinturluré à la face du monde dans le montage sans cesse recommencée de l’attaque chimique, enchaîne sur la crise Skripal/Novichok pour conduire les relations entre la Russie et le bloc-BAO/les USA, c’est-à-dire les relations entre la Russie et le Système à un point de rupture proche des hostilités possibles, de la guerre réelle. • Il est assez probable qu’on réalise cela beaucoup plus en Russie que dans nos contrées occidentales, où l’habitude innée du suprémacisme de nos vertus et de nos valeurs nous conduit à ignorer les positions des autres. • Au contraire et à partir d’une référence et l’autre, il apparaît clairement que, pour la Russie, nous sommes au bord de l’affrontement, de la guerre s’il le faut, sous ses formes les plus brutales. • Nous ignorons si la chose se concrétisera demain en Syrie ou s’il y aura un sursis mais cette évolution de la Russie vaut peut-être mieux qu’une leçon de plus sur la démocratie, – de notre part bien sûr, nous si vertueusement et si humblement “The Best & the Brightest”.

    Lire cet article
  • Les noces Google-Pentagone   09/04/2018

    • C’est une sorte d’insurrection au sein de l’énorme bastion de l’avenir radieux de la postmodernité qu’est Google : une lettre de protestation signée par 3 000 employés du géant de Silicon Vzaley. • En cause : l’accord datant d’un an déjà entre Google et le Pentagone pour remplacer les “pilotes de drones-tueurs” de l’USAF/CIA, etc., par un programme-robot fabriqué au rythme de l’Intelligence Artificielle (IA). • Cela évitera les états d’âme des humanoïdes qui assurent cette fonction, et qui s’offrent des angoisses, des épuisements et des burn-out avec cette tâche de tueurs à distance et en pantoufles. • Bien, ce n’est pas la première fois que Google (comme les autres d’ailleurs) traite avec le Pentagone, puisque les GAFA & Cie ne sont rien d’autre que des annexes du susdit. • L’intérêt de la chose, outre l’“insurrection”, c’est que la fonction recherchée nous rapproche diablement du robot-AI adoubé quasiment en entité autonome, décidant elle-même de la cible, de l’ordre de tirer et de l’exécution. • Vous n’empêcherez pas les esprits malveillants de juger que la “révolte des robots” n’est pas si loin que ça...

    Lire cet article
  • Transformation postmoderne de la guerre   26/03/2018

    • Il est manifeste que la puissance de la communication a atteint ces dernières années une intensité telle qu’elle tient désormais une place très importante dans les conflits tels qu’ils se définissent actuellement. • Les Russes (avec le régime Assad, mais dans ses liens avec les Russes) sont les principales cibles de ces attaques, dans tontes les crises, dans tous les conflits, sur tous les fronts. • Il n’est alors pas illogique que ce soit les Russes qui jugent que cette activité de la communication n’a plus seulement un rôle de complément et d’accessoire, même de très grande importance, dans les conflits, mais qu’elle tienne un rôle majeur comme une des grandes dimensions de la guerre nouvelle. • Le chef d’état-major de l’armée russe, le général Guerassimov, a notamment observé, en mettant le “domaine médiatique“ sur le même plan que le “domaine spatial” : « Outre les sphères traditionnelles, la lutte armée sera activement menée dans le domaine médiatique et dans l'espace. » • C’est-à-dire que les Russes affectent à cette dimension une place conceptuelle essentielle dans l’opérationnalisation de la guerre.

    Lire cet article
  • StratCom confirme Poutine   22/03/2018

    • Au cours d’une audition au Sénat, le général Hyten, commandant les forces stratégiques nucléaires US (StratCom pour Strategic Command), a confirmé l’avance technologique et stratégique prise par la Russie (discours de Poutine du 1er mars) et par la Chine. • « Nous [les États-Unis] n'avons aucune défense qui pourrait contrecarrer l'emploi d'une telle arme [des missiles hypersoniques] contre nous », dit Hyten, tandis qu’il confirme le retard considérable des USA dans ce domaine nouveau des systèmes stratégiques. • Étrange situation, créée par une psychologie absolument malade d’hybris, qui refuse les vérités du monde : il y a douze ans, les “stratèges” du virtualisme américaniste saluaient l’entrée dans l’ère de la supériorité stratégique US, aujourd’hui les USA sont menacés de se retrouver en position d’une très grande vulnérabilité stratégique. • ... Et tout cela se fait et se dit sans véritable passion, sans fièvre ni alarme, presque dans l’indifférence des uns et des autres : il semble que la vérité-de-situation du monde, qui dénie désormais la toute-puissance des USA, n’intéresse plus guère les USA.

    Lire cet article
  • ... Comme en terre ennemie   17/03/2018

    • Trump a effectué une visite en Californie, un État de l’Union qui a voté à une écrasante majorité contre lui. • La Californie, en général, hait Trump et ses supposées idées. • Lui-même s’en fout et n’a pas perdu de temps à singer le bon samaritain et le “président pour tous” : il s’est déplacé au cœur d’une quasi-colonne blindée de 4x4, sans même indiquer son parcours aux autorités, pour aller voir une base militaire, assister à un dîner d’un donateur, et visiter sur la frontière les différents prototypes de “murs” à édifier face au Mexique et à ses immigrants illégaux. • Mais on sait bien ce qui se passe... La Californie est un État en quasi-dissidence (« hors de contrôle », dénonce Trump lui-même) : l’immigration illégale y est acclamée, les candidats à la présidence mexicaine viennent faire campagne, la direction politique est démocrate et de tendance progressiste-sociétale. • On y ajoutera la présence de gangs du crime organisé (MS-13) d’une puissance colossale et l’on se posera la question : Trump va-t-il ordonner à l’armée (fédérale) d’imposer à la Californie les lois (fédérales) sur l’immigration ?

    Lire cet article
  • Si Vis Bellum, Para Bellum   21/02/2018

    • Le budget du Pentagone est évidemment colossal, avec une augmentation de 15%, conduisant à un chiffre de $686 milliards. • Comme l’on sait, et à cause de diverses autres sources et fonds secrets, c’est quasiment près du double qu’il faut compter comme budget réel. • Cette monstruosité a, pour l’année fiscale 2019, le caractère inattendu de développer de nouvelles dépenses pour les postes assez peu sexy des réserves d’équipements et de munitions. • Pour les spécialistes, cela signifie que les forces armées US préparent des outils et des moyens pour une guerre conventionnelle de haut niveau : « L’armée se prépare à la guerre », explique l’un d’eux. • Bien entendu, l’ennemi tout désigné, presque privilégié et exclusif, c’est le Russe. • Les généraux, qui aujourd’hui mènent la barque militaire sans le contrôle des civils, ont une vieille obsession : prendre leur revanche du Vietnam. • Pour le reste, faisons confiance au désordre de la crise de “D.C.-la-folle” pour que tout cela se termine par une accélération supplémentaire de cette crise, avec peut-être rupture et chute terminale cette fois, qui sait...

    Lire cet article
  • Yo-jong, l’impromptue des JO   12/02/2018

    • Les JO d’hiver 2018 se sont ouverts il y a trois jours à Pyeong Chang, en Corée du Sud et l’on en a tout de suite connu la grande vedette, « la médaille d’or de la diplomatie » comme écrit Reuters, pour une fois bien inspirée. • Bien entendu, il s’agit de Kim Yo-jong, la sœur du dictateur nord-coréen, Kim Jeng-un. • De ce pays épouvantable peuplé de monstres et de robots-esclaves selon l’image qu’on en a, est sortie une jeune femme charmante qui a été aussitôt l’attraction du système de la communication. • Politiquement, l’aubaine était trop bonne pour le président de la Corée du Sud qui essaie désespérément de résister aux élans bellicistes du Parrain-USA, et l’événement de communication qu’on jugerait dérisoire est devenu un biais parfait pour lancer une dynamique de dialogue. • Ainsi, un « charmant visage d’une impassibilité souriante et presque complice a complètement bouleversé nos calculs géostratégiques et nos plans nucléaires les plus puissants. » • A cette occasion, on a pu voir comment un véritable antiSystème pouvait se retrouver au côté du courant progressiste-sociétal anti-Trump, parce qu’en la circonstance Trump personnifie complètement la politiqueSystème.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • S-300 en Syrie ? Panique en Israël   25/04/2018

    • On saut que Moscou a annoncé qu'il pourrait livrer des S-300 à la Syrie pour permettre à ce pays de défendre son espace aérien et sa souveraineté. • Panique complète chez les Israéliens, qui violent constamment l’espace aérien et la souveraineté de la Syrie, comme si leur espace aérien et leur souveraineté étaient menacés. • Cette réaction montre d’abord que “l’attaque du vendredi-13” a bien été un désastre pour le bloc-BAO. • Elle montre aussi son impuissance : il y a presque 10 ans, Israël et USA paniquaient déjà devant la possibilité de S-300 en Syrie. 

    Lire cet article
  • Le Système pulvérise la “réalité”   19/04/2018

    • Lorsqu’une journaliste de la BBC reprend rudement un ancien First Sea Lord de la Royal Navy parce qu’il exprime des doutes sur la véracité de l‘“attaque chimique” du 7 avril, on doit comprendre qu’on se trouve dans une phase nouvelle des déboires de la perception de la réalité du monde. • Même s’il y a des doutes considérables autour des fondements de la crise syrienne du 7-13 avril, le Système s’en fout. • Désormais, il fonce (surpuissance) sans s’occuper de la justification de ses actes, ni des conséquences de ses actes. • Dernier acte de la pièce.

    Lire cet article
  • “Polémique” entre l’im-monde et la Syrie   16/04/2018

    • Les retombées de l’attaque de la nuit du vendredi-13 sur la Syrie sont considérables en termes de communication, de psychologie et d’enseignements opérationnels. • Comme jamais, – expression déjà usée à force d’être employée jusqu’à plus soif, – deux perceptions du monde, ou bien deux mondes s’affrontent, ou bien un monde hors-monde et une réalité-de-situation. • Le sujet de la pseudo-“polémique”, c’est le score de l’attaque : d’un côté, succès retentissant et 100% de tout, de l’autre 71 (missiles descendus) contre 32.

    Lire cet article
  • Histoire belge : le F-35 en réparation d’urgence   08/04/2018

    • Le F-35 acheté par la Belgique, c’était du tout-cuit, alors que les Français auraient dû vendre leur Rafale à la Belgique dès 1986-1989. • C’était d’autant plus du tout-cuit que les F-16 belges ne tenaient plus que par des bouts de ficelle... • Patatras, pas du tout ! • Des gens de la Force Aérienne, l'esprit ailleurs, n’avaient pas signalé à leur ministre que LM pouvait maintenir en bon état de vol, moyennant ficelles et finances, les F-16 belges pendant 6-8 ans. • Du coup, l’urgence d’acheter le F-35 s’estompe, le scandale apparaît et l’on reparle Rafale.

    Lire cet article
  • Trump-Syrie : aller-retour en attendant la suite   06/04/2018

    • Les déclarations péremptoires de Trump pour un retrait des forces US de Syrie se sont heurtées à un barrage bureaucratique (Pentagone, ou DeepState, au choix). • De très mauvaise humeur, le président a dû reculer devant les habituels arguments opérationnels et techniques. • L’affaire devrait revenir sur la table, surtout dans l’hypothèse où des rumeurs sur l’apparition d’une “résistance“ anti-US se confirmaient et conduisaient à une guérilla contre les forces US. • Enseignement de cet épisode : le pouvoir est toujours incertain à “D.C.-la-folle”. 

    Lire cet article
  • État de siège : la Syrie ou le Mexique ?   04/04/2018

    • Trump lance un cri d’alarme bien dans sa manière, à propos d’une Grande Caravane de migrants venus du Honduras, progressant au Mexique vers la frontière US. • En attendant la construction du “Mur” fameux, Trump veut confier le bouclage de la frontière Sud aux forces armées US. • Certains verraient une complémentarité avec le désir du président US de réduire les interventions extérieures. • Toutes ces agitations pourraient conduire Trump à tenter de confier au Pentagone tous les aspects de cette crise, y compris la construction du “Mur”.

    Lire cet article
  • L’infinie saga-narrative du Patriot   01/04/2018

    • Avec une belle régularité, les Patriot saoudiens ratent leurs cibles quand les Houthis lancent des missiles balistiques tactiques contre l’Arabie. • Dernière attaque, le 25 mars... • Le système sol-air US confirme ainsi son exceptionnalité : en service depuis 1984, avec d’innombrables versions de plus en plus chères et de plus sophistiquée, avec une participation à divers conflits, il a montré une surprenante et exemplaire régularité dans le raté, l’erreur, l’échec... • Le Patriot, ou l’exemple de la superbe du simulacre technologique US.

    Lire cet article
  • « Bolton ? Bolton ? Mon Dieu, pas Bolton !  »   23/03/2018

    • Cela continue à swinguer à la Maison-Blanche : troisième conseiller du président à la sécurité nationale et directeur du NSC en quinze mois. • Trump se débarrasse du général McMaster et nomme John Bolton à ce poste stratégique. • Le terrible Bolton, le plus archi-faucon de l’administration GW Bush, l’homme de toutes les guerres possibles. • Alors, en route pour le grand conflit ? • Pas si vite. • Trump, qui faisait des mignardises à Poutine il y a trois jours, est comme l’on sait une personnalité si imprévisible, et cette nomination l’est tout autant.

    Lire cet article
  • Petite causerie entre amis   21/03/2018

    • Pour son troisième ou quatrième triomphe électoral qui charme tellement les âmes romantiques de nos penseurs libéraux, Poutine a reçu comme c’est la coutume des félicitations de ses pairs extérieurs. • Celles qu’il attendait le plus ont un peu tardé. • Finalement, cela valait la peine d’attendre : sa conversation avec Trump a été longue, diverse et pleine de promesses prudentes. • Pas un mot du cas Skripal/Novichok qui bouleverse tant les âmes sensibles de la direction UK. • Il est bien possible, et bien dans sa manière, que Trump s’en foute complètement.

    Lire cet article
  • L’extraordinaire néantisation du pouvoir US   19/03/2018

    • La situation au département d’État est catastrophique : avec l’intervalle de la démission de Tillerson et de la confirmation de Pompeo, ce sont huit des dix postes de la direction du ministère qui n’ont pas de titulaire. • Comment concevoir une politique dans ces conditions ? • Pourtant, les USA, partout présent dans le monde doivent nécessairement avoir une “politique”, non ? • On fait beaucoup d’hypothèses sur cette “politique”, notamment d’agressions et d’attaques, mais voici qu’une audition du chef de CentCom vient tout (discrètement) bouleverser.

    Lire cet article
  • La Dream Team de Trump   14/03/2018

    • La première femme à la tête de l’Agence, une victoire pour le féminisme ? • Gina Haspel est l’une des grand(e)s spécialistes des programmes de torture développés et institutionnalisés au sein de la CIA depuis 9/11. • Elle remplace Pompeo, qui va au département d’État à la place de Tillerson. • Pompeo est un super-faucon, qui place la Chine comme principal adversaire mais veut aussi éliminer la Russie. • Qui plus est, et pour le bonheur de Trump, il est un adversaire déclaré de l’accord nucléaire avec l’Iran. • Une Dream Team de rêve pour le Trou Noir...

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes d’un promeneur au bord des abysses   14/04/2018

    • L’attaque promise a bien eu lieu, dans la nuit de vendredi, plutôt comme une surprise dans la mesure où l’on attendait une délibération un peu plus longue tant il existait de contradictions, d’incertitudes, de mésententes, etc., à commencer par le propre cabinet du président Trump. • L’attaque a donc eu lieu, un peu comme par inadvertance, dans le cadre d’une opinion publique et d’une atmosphère plutôt marquées par la confusion qu’on a dite plus haut que par une résolution ferme. • Finalement, c’est une attaque limitée (même catégorie qu'il y a un an), qui évite soigneusement d’approcher les Russes, qui a montré par ailleurs que la défense aérienne syrienne avait une réelle efficacité. • Y aura-t-il d’autres attaques pour suivre dans cette séquence ? Le ministre Mattis dit que non, mais il n’est pas sûr que Mattis parle pour le président. • Dans tous les cas, l’attaque ne termine pas la crise, non plus que l’antagonisme entre les deux blocs, tout au contraire. • Il faut donc l’apprécier précisément dans un cadre général, celui de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur le chaos-Trumpiste   03/04/2018

    • Il est bon de revisiter régulièrement la position, l’action, les effets directs et indirects de ces actions, tout cela lié au président des USA, l’indéboulonnable Donald Trump. • L’homme est d’une durabilité étonnante, malgré, - ou à cause de son état de déstabilisation permanente, ses mensonges, ses voltefaces, ses absences de vision, sa nullité politique, ses “tweets”, etc. • La dernière en marche qui déstabilise son administration, c’est son intervention brutale pour annoncer que la politique US est désormais axée sur le retrait “le plus tôt possible” des forces armées US de Syrie. • Cela venant après le choix de l'incroyable belliciste Bolton nous rassure sur la pérennisation de l’imprévisibilité de Trump. • Trump a également réussi, a contrario, à provoquer un durcissement des Russes devant l’hystérie antirussiste développé par ses adversaires de Trump, cela en attendant un “sommet” à Washington qu'il vient de proposer à Poutine. • Nous saluons le chaos-Trumpiste, création d’un homme qui “a rendez-vous avec l’histoire” pour mieux s’en moquer et la tourner en dérision par son propre comportement.

    Lire cet article
  • Notes sur CentCom et l’“effet-S400”   05/03/2018

    • Une déclaration du Général Votel, qui commande CentCom (Central Command, zone du Moyen-Orient), met en évidence la crainte US de perdre la “domination aérienne” (« L’augmentation des systèmes de missiles sol-air russes dans la région menace notre accès et notre capacité à dominer l'espace aérien. »). • Principale cause pour l’instant : le système sol-air russe S-400, et d’une façon plus générale les capacités anti-aériennes qu’a développées la Russie. • La menace de la perte de la “domination aérienne” (“Air Dominance”) a, pour les USA, une énorme puissance symbolique en plus de son aspect opérationnel : c’est une marque spectaculaire de la décadence, sinon de l’effondrement de la puissance des USA. • Ce processus remonte à des choix erronés du début des années 1990, caractéristiques de l’ivresse psychologique des USA après la Guerre froide et la victoire de la Guerre du Golfe, et pour écarter une crise d’identité. • Mais il est trop tard : contre le S-400 et Cie, les USA développent plutôt des sanctions (CAATSA) que des armements qu’ils ne sont plus capables de déployer.

    Lire cet article
  • Notes sur le Big Sleep (russe) de la CIA   04/03/2018

    • Le discours de Poutine du jeudi 1er mars restera comme un événement d’une très grande importance, dans sa partie consacrée aux nouveaux systèmes d’armes russes. • Selon Gilbert Doctorow, expert de la Russie et des relations USA-Russie, ce discours « ne suggère pas le début d'une nouvelle course aux armements, mais sa conclusion avec la victoire russe et la défaite américaine ». • De là se pose la question fondamentale de savoir pourquoi et comment les services de renseignement essentiellement US n’ont rien venir de ce développement stratégique extraordinaire de la Russie, précédé par diverses performances tactiques qui, toutes, n’ont cessé de “surprendre” les USA et le reste du bloc-BAO. • La psychologie y joue un grand rôle. • On hait la Russie comme si elle était un colosse diabolique et on la tient pour un avorton impuissant : l’antirussisme actuel, déchaîné et paroxystique, voue la Russie aux gémonies en lui déniant toute capacité d’autonomie et d’affirmation de puissance. • En dernière partie de ce texte, on trouve l’article du Dr. Doctorow dont il est fait référence.  

    Lire cet article
  • Notes sur l’énigme Sigmar Gabriel   18/02/2018

    • Le SPD est en cours de consultation de ses 450 000 membres pour savoir s’il approuve le projet de programme de gouvernement négocié par Angela Merkel et Martin Schulz et permet à l’Allemagne de sortir de sa crise de régime sans précédent en reconduisant une “Grande Coalition” CDU/CSU-SPD. • Mais ne doit-on pas dire plutôt que “sortir de sa crise...” : sortir de cet épisode de sa “crise de régime sans précédent”, cela supposant qu’il y a d’autres épisodes à venir ? • L’expression populaire fait l’affaire : poser la question, c’est y répondre. • Le brutal épisode qui a suivi la conclusion de l’accord de programme, avec Schulz annonçant qu’il serait ministre des affaires étrangères, puis y renonçant deux jours plus tard, est un signe certain à cet égard. • Sigmar Gabriel a liquidé Schulz et devrait garder son poste de ministre des affaires étrangères avec des projets révolutionnaires en matière de politique étrangère. • Quels projets ? Ils se résument par cette formule-programme : les atlantistes doivent céder la place aux post-atlantistes, ce qui implique une démarche théorique de quasi-rupture avec les USA.

    Lire cet article
  • Notes sur le nucléaire, le JSF et le simulacre   04/02/2018

    • Vendredi, le Pentagone a diffusé un document qui se veut important, qui est désigné sous les initiales NPR (Nuclear Posture Review) : il développe les nouveaux projets d’armes nucléaires et d’emploi du nucléaire. • Les Russes ont relevé avec fureur et alarme que le document envisage l’usage de nucléaire dans une guerre conventionnelle non-nucléaire, ou bien contre des États non-nucléaires, ce qui abaisse considérablement le seuil d’emploi du nucléaire. • Un point a retenu particulièrement notre attention : la “nucléarisation” du F-35/JSF, c’est-à-dire sa capacité de porter des armes nucléaires. • Ce projet qui est perçu comme retentissant est pourtant vieux de 16 ans puisqu’on l’annonçait dès 2002 : il n’empêche, s’il est réalisé, il mettra tous les acheteurs de JSF dans une position extraordinairement inconfortable et dangereuse du fait que les USA contrôlent complètement leurs avions, – avec l'Allemagne dans une position très délicatement particulière. • Il faut prendre d’abord la NPR pour son effet de communication, car sa réalisation est loin d’être acquise.

    Lire cet article
  • Notes sur la somme de TOUTES LEURS peurs   17/01/2018

    • Il y a peur et peur, bien entendu... • Alors qu’il y a quelques jours nous observions, citant un titre, que « La seule chose dont il faut avoir peur c’est l’absence de la peur elle-même », aujourd’hui nous suivons l’argument d’un Peter Van Buren sur la « Perte de contrôle de la Machine-à-Peur », dénonçant la folie des peurs multiples qui surgissent de tous les côtés et dans tous les sens pour se heurter, s’affronter, rebondir comme autant de particules désarticulées... • Certes, nous sommes aux USA, faut-il le préciser, parce que les USA, premiers en tout, ont pris la tête de la chevauchée finale de la Grande Crise de l’Effondrement du Système. • Certes, Van Buren ne parle certainement pas de la même sorte de peur dont nous parlions précédemment, mais de ces peurs manufacturées et artificielles, et devenues folles, qui avaient jusqu’alors du sens (surtout durant la Guerre Froide) et qui aujourd’hui ne semblent plus avoir comme fonction que celles de la déconstruction et de la dissolution. • C'est le domaine de “D.C.-la-folle”, qui manufacture ces peurs et les fait évidemment à son image hystérique.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran, la CIA, l'ONU et Macron   07/01/2018

    • Un étrange silence s’est abattu sur les évènements d’Iran, entrecoupé d’annonce du retour au calme par les autorités, et d’un vote au Conseil de Sécurité où les USA se sont trouvés une fois de plus isolés par rapport aux unanimités du bon vieux temps alors qu’ils ne cessent de répéter que l’Iran, trois ans après la Russie, est complètement isolé dans la communauté internationale. • Eternel redite des mêmes sornettes, avec l’acteur (l’actrice) de plus en plus médiocre, car Nikki Haley arrive à peine à la cheville de la déjà-éprouvante Samantha Powers. • Mais soyons sérieux... • Gardant l'hypothèse d’une action de type-regime change de la CIA en Iran, à partir du texte de Michael S. Rozeff, nous étudions les conséquences des évènements en cours si cette hypothèse est juste. • Nous nous attachons particulièrement au rôle des USA et à la façon dont Trump, par son comportement, affuble la politique-neocon qu’il suit du même ridicule qu’il montre. • Nous nous attachons aussi à la politique française dans cette séquence, comme si la France voulait, comme on disait, “faire sentir sa différence”.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran et l’apocalypse USA-2018   02/01/2018

    • L’année 2008 débute en fanfare, par la transformation de manifestations de “protestation économique” en Iran en une crise majeure où flotte bien entendu le parfum venimeux des concepts de regime change et de révolution de couleur. • Le déchaînement américaniste à “D.C.-la-fille” a été aussitôt remarquable, dans le sens d’une malédiction lancée contre ce régime dont on souhaite ouvertement la chute : un exercice d’un exceptionnel aveuglement pavlovien, d’un automatisme de déstructuration où Trump est tout à fait à sa place. • L’Europe devrait être infiniment plus réservée, sinon hostile à cette réaction, parce qu’elle tient à la stabilité de l’Iran notamment comme garant du traité nucléaire qui constitue une réalisation de stabilisation remarquable. • D’une façon générale, et pour ceux qui ne reculent pas devant l’hypothèse, des troubles menant à un effondrement du régime serait une catastrophe pour la région et même le monde. • A cette lumière, on mesure la seule certitude que nous offre cette crise : la folie et l’irresponsabilité caractérisant la direction US..

    Lire cet article
  • Notes sur Poutine à la recherche du temps perdu   19/12/2017

    • Dans cette Notes d’analyse, nous tentons de développer une analyse conceptuelle d’une situation opérationnelle générale dont la réalité objective est pulvérisée et dont la vérité ne peut apparaître qu’après des démarches de recherche approfondies, tant avec sa raison sortie de la subversion qu’avec son intuition. • L’aspect opérationnel qui supporte cette analyse concerne deux séquences d’évènements assez proches, géographiquement, historiquement, et par les acteurs eux-mêmes, et qui pourtant semblent évoluer dans deux mondes complètement différents et totalement inconciliables. • Le premier de ces évènements pourrait s’intituler “les aventures de Misha Saakachvili” en Ukraine, comme l’on parlerait des “aventures de Tintin” (mais d’un Tintin corrompu, complètement simulacre). • Le second concerne la séquence de coopération de la CIA avec le FSB ayant permis de démanteler une cellule de Daesh à Saint-Petersbourg, et surtout les remerciements chaleureux de Poutine à Trump et à la CIA. • Poutine est finalement le personnage central de cette analyse, parce que le plus brillant, le plus méritant, et aussi le plus frustré, comme s’il s’était trompé d’époque.

    Lire cet article
  • Notes sur l’antirussisme postmoderne, aux origines   16/12/2017

    •  L’un des grands débats autour de l’antagonisme entre la Russie et le bloc-BAO, c’est l’accusation russe que l’Ouest (pas encore bloc-BAO) du début des années 1990 a trahi sa promesse de ne pas élargir l’OTAN au-delà de l’Allemagne réunifiée, alors qu'on alla  jusqu’aux frontières de la Russie. • La réponse des experts occidentaux, très sophistiquée, a été : “Mais non, jamais pareille promesse ne fut faite”. • De nouveaux documents déclassifiés montrent, d’une façon irréfutable que “mais oui, cette promesse fut faite, et à bien plus d’une reprise”. • Le comble est que, à notre sens, la promesse initiale de l’Ouest était sincère. • Avec l’arrivée de Clinton, une nouvelle génération de dirigeants US prit les manettes et proclama que la stratégie n’avait plus d’importance. • La promesse de non-élargissement fut oubliée, non pas pour berner les Russes, mais pour une question électorale US. • Puis on changea d’époque, la stratégie revint plus forte que jamais, l’OTAN fut élargie et les Russes se retrouvèrent bernés. • Depuis, on les accuse de tous les maux, et d'abord de celui de ne pas tenir leurs promesses.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Regard sur l’“attaque du vendredi-13”   25/04/2018

    • Articles du 25 avril 2018. • Une appréciation par le colonel Lang de l’attaque réalisée contre la Syrie il y a deux semaines par l'équipe France-UK-USA : « Faut-il croire les Russes ? ». • Contributions : dde.org et W . Patrick Lang.

    Lire cet article
  • Un Pearl Harbor postmoderne...   24/04/2018

    • Articles du 24 avril 2018. • Le cas syrien d’une “attaque chimique” étant devenue le stéréotype d’un montage de provocation pour justifier une attaque de plus contre la Syrie, un auteur imagine ce que pourrait constituer une telle occurrence en présence de l’armada navale de l’US Navy qui se déploie au large de la Syrie : “attaque-falseflag”, attaque massive US, riposte russe contre la flotte US. • Scénario d’un “Pearl-Harbor postmoderne” contre lequel le système de la communication permet de s’élever. • Contributions : dedefensa.org, “Nick” (Saker-US).

    Lire cet article
  • La chronique Douma-“D.C.-la-folle”   21/04/2018

    • Articles du 21 avril 2018. • Un survol de la situation à Douma, en Syrien, et à “D.C.-la-folle”, dans un climat de complète irrationalité et d’exacerbation de la psychologie. • Contributios: dde.org, Will Morrow, Bill Van Auken.

    Lire cet article
  • La France infra-soumise   21/04/2018

    • Articles du 21 avril 2013. • Le chef du Parti de la France Insoumise annonce qu’il a rencontré le 18 avril l’ambassadeur à l’ambassade de la Fédération de Russie pour discuter des évènements de Syrie. • Il a ainsi appris qu’une initiative in extremis des Russes pour effectuer une enquête sur l’“attaque chimique” en Syrie n’avait pas reçu de réponse des Français : lâcheté saupoudrée de grossièreté. • Il a le projet de se rendre en Russie prochainement pour des contacts politiques substantiels. • Contribution :dedefensa.org et Jean-Luc Mélenchon. 

    Lire cet article
  • Le S-400 et les sanctions-boomerang   17/04/2018

    • Article du 17 avril 2018. • A la “lumière” de l’attaque contre la Syrie, la Russie va être très sollicitée pour l'exportation de ses systèmes anti-aériens, et les USA sollicités par autant de dilemmes. • Contribution : Military Watch​.

    Lire cet article
  • Défilé de printemps   17/04/2018

    • Article du 17 avril 2018. • Complexité après l'attaque en Syrie : un vieux monde sombrant dans les convulsions d'un virtualisme de puissance et la marche vers la mise en place d'un ordre nouveau. • Contribution de Badia Benjelloun. 

    Lire cet article
  • Pour quelques dollars de plus !   14/04/2018

    • Article du 14 avril 2018. • Considérations sur l'“attaque chimique” du 7 avril, sur les arrangements et dispositions scéniques de cette opération, sur la frappe contre la Syrie de la nuit dernière. • Contribution de Badia Benjelloun.  

    Lire cet article
  • MBS et le trinôme d’en face   12/04/2018

    Article du 12 avril 2018. • Sur la “tournée” promotionnelle de Mohammed Ben Salman (MBS) aux USA et en Europe sur fond d’appréciation des relations de l’Arabie avec les Frères Musulmans. • Contribution : Badia Benjelloun.

    Lire cet article